Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

SAGESSE ANCIENNE POUR LES TEMPS MODERNES

ying-yang photo: yingyang avatar_13454.gif

 

Les herbes font partie du régime alimentaire et du bien-être des grandes cultures du monde depuis le début des temps. Les connaissances herboristiques sont basées sur quatre gran- des traditions : européenne (y compris l’Égypte), chinoise, ayurvédique (de l’Inde) et amérin- dienne.

 

Herbes des empereurs

 

Les chinois furent les premiers de l’histoire écrite à rédiger les usages généraux des plantes. en l’an 2 700 avant Jésus-Christ, l’empereur Shen Nung élabora le PEN TSAO CHING (ouvrage classique sur les herbes) comprenant 237 formules herboristiques.

 

La tradition herboristique de l’Inde est basée sur les VEDAS, quatre livres classiques sur la sagesse. Les anciens Indiens élaborèrent l’AYURVEDA à partir de deux mots sanskrits AYUR (vie) et VEDA (connaissance). Leurs formules étaient composées d’herbes tels le gingembre et le séné.

Les égyptiens fondèrent des écoles herboristiques officielles à compter de l’an 2 000 avant J.-C.. Le Codez d’Ebers de 65 pieds, datant de 1 550 ans avant J.-C. comprenait 826 formu- les herboristiques élaborées à partir de 500 plantes.

 

 

Propagation du savoir herboristique

 

Les connaissances herboristiques ont été transmises dans l’ancien monde et l’Europe par le biais des échanges commerciaux et des conquêtes. Grâce à l’invention de l’imprimerie dans les années 1400, les livres herboristiques ont permis la diffusion du savoir accumulé après des siècles d’expérience.

 

Les amérindiens ont fait connaître aux colonisateurs blancs de nombreuses herbes précieu- ses telle l’échinacée. Depuis la période coloniale jusqu’à l’expansion vers l’Ouest, les Nord- Américains continuent de profiter des bienfaits des herbes qui poussent sur leurs terres. le

«Petit Robert» dit qu’une huile essentielle est : le parfum d’une essence. Essence de la- vande, de citron, de violette : extrait concentré de certaines substances.

 

 

Une odeur est : L’émanation volatile caractéristique de certains corps et susceptible de pro- voquer chez l’homme ou un animal des sensations dues à l’excitation d’organes spécialisés. L’huile essentielle est le liquide extrait de certaines plantes, fleurs, résines, racines, fruits ou même d’une écorce.

 

L’homme préhistorique a probablement mastiqué ces derniers pour en extraire les propriétés médicinales. Plus tard, les pantes et les fleurs furent séchées pour en faire du thé.

 

L’ALIMENTATION DE BASE VIVANTE

 

(Classification des aliments d’après leur couche dans le champ magnétique terrestre)

 

 

Seulement quatre éléments sont essentiels à toute forme de vie. Quelques-unes possèdent plus d’un élément dépendamment du type et du besoin individuel. Ces éléments sont : nourriture, humidité, chaleur et air.

 

1.Nourriture - terre

 

La vie végétale nécessite une bonne terre pour se nourrir et pour sa croissance luxuriante. L’être humain et la vie animale en retour ont besoin de l’abondance de la Nature en ce qui a trait à la nourriture. Les animaux carnivores et charognards se nourrissent des restes. En bref, la terre est la mère de la nature. Stipulons que la terre est une sphère magnétique.

 

Les aliments poussant dans la terre ou près de la surface de la terre possèdent davantage d’énergie négative magnétique en eux aussi bien que bon nombre de sels minéraux dans leur forme naturelle. Ils sont plus lourds et plus terrestres dans leur composition et leur charge électrique-magnétique en tant qu’organisme. Tout végétal-racine ou tubercule et tout herbage à racine appartiennent à cette catégorie et incluent les plantes à fibres tels bette- rave, navet, patate, carotte, oignon, ail et toute herbe racine comestible. Ces deux derniers ont un goût épicé, qualité qui les rendent plus stimulants que nutritifs par leur action oxy- dante et digestive.

 

 

Les tubercules ont une qualité à long terme qui apaise la faim et sont riches en minéraux. Les sortes d’aliments qui contiennent ces principes comme étant de ces denrées principales ont une apparence raboteuse (difforme, irrégulière), comme la terre, et sont naturellement excellents pour la santé. Par exemple, les insulaires du Pacifique Sud qui emploient les plantes fibreuses comme alimentation principale. Les Poméranéens d’Allemagne dans les temps passés qui se nourrissaient presqu’uniquement de lait écrémé, sûr ou nature faisaient bouillir leurs pommes de terre avec la pelure. Tout comme les Bulgares qui employaient le yogourt et le riz brun naturel en pain comme alimentation de base dans leur diète gardaient

 

 

la santé et avaient accès à une très longue vie. C’est le docteur Metchnikoff qui a éclairé le monde sur ces sujets qui rendent vigoureux et prolongent la vie grâce au principe du «bacille acidophilus». Les chinois utilisaient un grand nombre de légumes-racine rouges genre bet- terave et aussi le chou dans leur diète alimentaire.

 

Le type-terre de nourriture est favorable aux gens de forte constitution qui travaillent dur physiquement ou qui ont des moyens limités. En conclusion, disons que l’élément de la terre entretient la vie de simple façon.

 

2. Humidité - eau

 

La prochaine classification d’après leur position sur la couche terrestre sont les aliments qui poussent au-dessus du sol et au ras-du-sol. Ce type d’aliment contient l’élément-eau en abondance et est riche en minéraux filtrés. Elle comprend la végétation verte comestible : concombre, melon, courge, citrouille, etc. Les aliments acides se regroupent dans cette catégorie également tel que les tomate, fraise, ananas, rhubarbe. Ils agissent comme dépu- ratifs et purgatifs. Ils sont comme les épices d’une salade lorsqu’en combinaison.

 

Lorsqu’on combine leur jus alcalin et acide, ils devraient préférablement être choisis à cause de leur couche de provenance pour faciliter leur digestion et leur oxydation.

 

Les fruits de mer s’incorporent également comme aliments de l’élément - eau. L’élément - eau de la graine de citrouille agit positivement sur les reins.

 

Ce retour à la nature et du passé est en accord avec les éléments et le principe homéopathi- que qui dit «On est ce que l’on mange» et supplante la chimie sans vie de laboratoire. La terre et toute sa végétation ont besoin d’eau, d’humidité pour embrasser le principe magné- tique du courant électronique (mouvement nucléaire- moléculaire de l’aliment vivant). Les cellules ont besoin d’humidité comme les animaux et les êtres humains.

 

Le type - eau des aliments convient mieux aux personnes d’une grande nature émotionnelle, pour leur trop grande énergie émotionnelle excessive.

 

3. Chaleur - feu - (soleil)

 

La couche suivante, un peu plus située au-dessus du sol, contient plus de charge électrique appartenant à l’élément - feu dans sa construction , son élaboration. C’est le cas spéciale- ment pour les graines de sésame et les graines de tournesol. Ce sont des types positifs de nourriture. Le papaye se joint à cette classification comme puissant éliminateur à cause de son puissant élément-feu et sa faible teneur protéique sans acidité. Les raisins et leurs jus, quant à eux, sont des stimulants.

 

Les graines et les légumineuses sont riches en protéines et en amidon. Sont inclus dans cette catégorie : maïs, blé, riz, pois, fève, lentille, pois chiche, etc... Soulignons que le millet est riche en protéine et faible en amidon. C’est pourquoi on le recommande souvent aux diabétiques.

L’énergie-feu de ces aliments est essentielle à l’homme pour remplacer l’énergie dépensée et pour sa chaleur. Le type - feu de la nourriture est favorable aux personnes actives dont le travail nécessite un effort physique et mental.

 

 

 

4. Air - oxygène

 

Les fruits et les noix sont situés au plus haut niveau de la couche au-dessus du sol et con- tiennent plus de l’élément - air qui constitue leur construction atomique. L’air et l’oxygène sont essentiels à toutes les formes de vie. L’oxydation est l’état final du processus de feu de la digestion. Nous respirons l’oxygène et expirons des dioxides de carbone qui en retour nourrissent toute la panoplie des plantes existantes. Les éruptions volcaniques aident la végétation en leur fournissant du dioxide de carbone, par intervalle, il va sans dire, dans l’atmosphère. Les fruits sont délicats avec plus d’espace entre leurs cellules afin de laisser circuler l’air que tout autre type de nourriture. Les fruits citronnés sont constitués de compar- timents parfaitement isolés de l’air extérieur et sont anti-oxydants comme les vitamines C - E

- A (bétacarotène), le Zinc et le Sélénium. Ces cinq anti-oxydants contrebalancent les effets des radicaux libres contenus dans l'air pollué.

 

 

Les noix sont des protéines délicates de nature plus air que les graines et les légumes. À prédominance, dans leur formation de l’élément air dans les fruits et noix ces genres de nourriture conviennent mieux aux grands sensibles de type de personne électrique, qui ont besoin d’un grand remplacement en PRANIQUE (énergie vitale vivante - PRANA- élément de vie) ou de l’élément - air déployé par leur grande activité nerveuse. Les singes le font par instinct. Toute variété animale a une charge électro-magnétique d’énergie qui demande à s’harmoniser avec son type d’alimentation approprié. Le même principe s’applique chez l’homme. Même l’écureuil qui vit dans les arbres sélectionne les meilleures «cocottes» grai- nes de pin et de noix. Mais l’homme mange n’importe quoi, de tout et se demande pourquoi il ne se sent pas bien.

 

La charge électromagnétique n’a pas été dévoilée dans la quête et la recherche sur les «vita- amines» ou sous-teneur de vie. La chimie du futur constituera, dans ses procédés atomi- ques, à mesurer les charges d’énergie semblant ressortir de la nourriture solide (ou des solides).

 

Une autre source de prana, ou élément de vie, se retrouve dans les graines. Lesquelles contiennent le pouvoir de croissance ou l’énergie latente expantionnelle. Quand celles-ci sont mises en terre ou déposées dans de l’eau distillée toute une nuit, l’eau va permettre à cette énergie latente de se manifester. Ceci aura pour résultat un breuvage qui soutiendra et revigorera les personnes qui ont des problèmes digestifs ou nerveux. Il améliorera leur condition quand la nourriture solide ou le même jus ne sont pas proprement digérés et oxy- dés. Cette méthode d’extraction de l’essence peut être employée avec les noix, graines et les fruits qui sont riches en minéraux comme les figues, les raisins, dans le cas où les miné- raux et l’élément de vie naturel en eux sont requis. Toutefois, il ne faut pas manger ces aliments solides. Ce breuvage est facilement assimilé par l’organisme et n’est pas tellement concentré ou autant acide que les jus extraits directement des fruits.

 

Le jus de carotte doit être consommé avec économie parce que la carotène à une affinité avec le foie et lorsqu’elle est prise en jus pur, la carotène s’accumule dans celui-ci (en ré- serve) causant les symptômes de la jaunisse.

Commenter cet article

L`infini puissance du coeur (DVD & Livre)

Superfood maya

Encouragez les artisans mayas, incas et aztèques du Guatemala :  www.store.mayanmajix.com/?click=1040

---------------------------------------------------------------------------------

 

À PROPOS DU FILM

Le réalisateur du film ‘LE SECRET’ nous offre ce film unique qui transforme notre vision de la vie grâce à l’extraordinaire puissance du cœur.

Avec des icônes actuelles, véritables sources d’inspiration comme Paulo Coelho, Maya Angelou, Deepak Chopra, Isabel Allende et Eckhart Tolle, ce film – comme le livre du même nom – apporte la preuve fascinante que notre cœur est bien plus qu’un simple organe… et qu'il peut réellement transformer notre regard sur l’argent, la santé, les relations ou le succès.

Ce film est une expérience qui va vous faire découvrir… et redécouvrir… ce trésor dans votre poitrine.

Articles récents

L'expérience psychédélique (Meilleur vendeur)

L'expérience psychédélique

 

L'expérience psychédélique

L'expérience psychédélique est un manuel basé sur Le Livre des Morts Tibétain. Comme son titre le suggère, il est une invitation au voyage... psychédélique. Leary, Metzner et Alpert nous dévoilent ainsi les meilleures recettes pour franchir les espaces illimités de la conscience et pour en ramener la sagesse.
Cette édition présente la traduction française de l’œuvre par Frédéric Streicher.

Timothy Leary (1920-1996) obtint un Ph.D en psychologie clinique à la Berkeley University, et travailla également en tant que directeur de recherches psychologiques à l'hôpital Kaiser à Oakland. Puis, jusqu'en 1963 (où on le contraint à démissionner), il effectua de nombreuses sessions psychédéliques au Centre de recherches sur la personnalité de l'Université de Harvard. L'aventure psychédélique de Leary commença en 1960 lorsqu'il consomma pour la première fois les « champignons sacrés » au Mexique. Ceci le mena à rédiger différents ouvrages basés sur sa théorie selon laquelle l'évolution humaine positive n'est possible que grâce à l'expérience psychédélique. Tim Leary est décédé des suites d'un cancer de la prostate en 1996. Achetez ici


 

Hébergé par Overblog