Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

LA TRES ANTIQUE THEORIE DE LA TERRE CREUSE, CURIEUSEMENT ABSENTE DE TOUS LES LIVRES D’ETUDE

Je vous l’ai déjà indiqué précédemment, l’entité ADAMA, qui est un prince intra-terrestre, est canalisée à notre époque par Aurélia Louise Jones et Diane Robbins. Ce prince dit ceci au sujet du monde souterrain de la Terre Creuse qui est au-delà de la 3iéme dimension:

La Cité de TELOS
<< Quelques peuples vinrent habiter jadis la terre creuse, bien avant les débuts de votre préhistoire. Ils ont aussi amélioré le réseau de souterrains existant et l’ont encore plus étendu. Il y a plus de 200.000 ans, deux sociétés non humaine, très évoluées, provenant d’un autre univers, se sont installées dans la Terre creuse. Ces populations ont apporté de formidables améliorations aux réseaux de galeries. À ce jour, ces habitants s’y trouvent encore, mais dans un état complètement ascensionné, c’est à dire dans des dimensions supérieures à la vôtre. Pour la construction des tunnels, ils employèrent une technologie qui vous est parfaitement inconnue mais qui rendit leur travail tout à fait simple. Ultérieurement, par nécessité, d’autres sociétés ont élu résidence au sein de la Terre; plusieurs cités de lumière y furent alors édifiées. Chacune de ces sociétés venues vivre au cœur du globe terrestre creusa des passages supplémentaires connexes au réseau en place. À l’intérieur de la Terre, comme pour toutes les autres planètes, ces tunnels d’une grande précision, fruits d’un savoir supérieur, assurent des déplacements rapides entre les cités. Les galeries actuelles permettent à chaque citoyen de l’intérieur du globe terrestre de passer de son domicile à n’importe quel endroit de la Terre creuse en moins de trois ou quatre de vos heures. Ceux qui sont capables de se téléporter en font également usage ; ils atteignent ainsi leur destination en quelques minutes. Les sociétés plus récentes ont toujours bénéficié de l’apport des cultures anciennes pour la conception de leurs tunnels. Ainsi, on peut affirmer que le réseau souterrain fut bâti à différentes époques successives et par diverses cultures. Nous comprenons ici votre extrême surprise et même votre incrédulité à la découverte de cette histoire, parce que nous, nous savons combien vous avez été volontairement tenus éloignés de ces connaissances. Les Lémuriens qui habitent l’intérieur du mont Shasta sont considérés comme les «derniers venus». Ils n’y sont installés que depuis environ 15.000 ans, une arrivée plutôt récente par rapport aux autres communautés qui y résident depuis beaucoup plus longtemps. Quant à nous, nous avons commencé à ériger notre ville Télos il y a environ 5.000 ans avant l’engloutissement de notre continent, la Lémurie. Au centre de la Terre et sous la croûte terrestre sont rassemblées des civilisations très anciennes venues de mondes et d’univers éloignés il y a plusieurs éons. Bien que plusieurs aient conservé un certain degré de densité physique, toutes existent dans un état de conscience ascensionné qui relève de la cinquième et de la sixème densité, ou de densités encore supérieures. Le réseau souterrain dit de l’Agartha comporte environ 120 «cités de lumière» souterraines, peuplées en majorité par des humains de race hyperboréenne. Quatre villes sont habitées par des humains d’origine lémurienne et quelques-unes par des Atlantes. Les êtres résidant dans les agglomérations à proximité de la surface sont également dans un état ascensionné, mais la majorité d’entre eux ont conservé une certaine densité physique proche de la vôtre. Le réseau Agartha était jadis sous la gouvernance de la capitale, Shamballa mineure. Ses citoyens sont hyperboréens. Plus récemment, Télos a pris la tête du réseau Agartha. Plusieurs d’entre vous savent déjà que nous avons planifié notre émergence à la surface et en grand nombre d’ici à quelques petites années, dès qu’un nombre suffisant de gens parmi vous seront disposés à nous accueillir et à entendre nos enseignements dans la paix. Cela sera alors un plaisir de vous retrouver face à face et de partager avec vous l’ensemble de notre savoir, car vous êtes aussi de notre famille. Nous vous dévoilerons la manière de créer, à l’endroit même où vous vous trouverez, une vie heureuse, un paradis pour vous-mêmes et les êtres qui vous sont chers. Nos technologies sont beaucoup plus évoluées que les vôtres. Nous vous convions à faire connaître partout notre présence à l’intérieur du mont Shasta. Prêtez main-forte à notre émergence à la surface, et je vous promets que personne ne le regrettera parmi vous. >> Fin de citation.

Une censure généralisée
La Terre est donc creuse dans la quatrième dimension et au delà. Ces cavités gigantesques ne sont pas visibles de notre 3ème dimension. Il y a deux “entrées” cachées qui correspondent dans notre dimension physique aux pôles nord et sud magnétiques. Ce concept de terre Creuse semble très étrange à première vue et selon notre connaissance dans la pensée unique officielle, mais dans le contexte du voyage astral, de la méditation, de la communication canalisée et des états modifiés de conscience, il devient très compréhensible que toutes les planètes sont creuses. Compte tenu d’un côté du nombre de livres et d’articles sur internet concernant le sujet et de l’autre côté de l’absence absolue d’émission TV et d’articles de journaux, nous assistons là encore à une énorme et scandaleuse censure médiatique qui aura bientôt l’effet inverse de celui que les autorités souhaitent. C’est comme on dit, une bombe à retardement. Pourquoi donc ce sujet capital pour nous reste-t-il culturellement marginal, alors qu’il commence à se répandre dans les milieux avant-gardistes depuis ce début de 3ème millénaire ? Cette réalité censurée fait l’objet d’un enseignement interne et secret au bénéfice des seuls grades élevés de la Franc-maçonnerie. Voici donc résumée une information sensible que le commun des mortels ne devait pas connaître jusqu’à maintenant. Des maçons ne m’ont pas caché combien, selon eux, il était très dangereux de divulguer de tels secrets parce qu’une découverte rapide et médiatisée entrainerait une révolte ingérable, provoquant un chaos catastrophique. Bien, soit, mais que font les maçons depuis la création des premières loges pour diffuser progressivement cette réalité ? A moins que l’objectif non avoué soit de diviser pour mieux régner. A la fin de ce chapitre, vous comprendrez une fois encore pourquoi le Gouvernement Mondial Occulte ne veut absolument pas, coute que coute, que cette vérité soit connue, d’autant plus qu’elle est la seule qui lui échappe depuis le début de son installation sur Terre dans la nuit des temps. Il est important de savoir que les cités intra-terrestres sont hors de portée des autorités reptiliennes de surface et représentent un danger permanent depuis des centaines de millénaires. C’est là aussi un immense secret de la famille planétaire.

L’amiral Richard E. Byrd en 1947
Ce n’est pas pour autant que les autorités militaires, en particulier américaines, soient complètement ignorantes du sujet. Voici le résumé d’une histoire militaire bien connue :
L’amiral Richard E. Byrd quitte son camp de base arctique le 19 Février 1947 pour voler vers le nord. Que s’est-il passé sur ce vol ? Des rumeurs persistent encore aujourd’hui : L’amiral Byrd aurait volé jusqu’au Pôle dans une brèche spatio-temporelle conduisant à l’intérieur même de la Terre. Selon son rapport officiel, il y a rencontré des êtres évolués qui lui ont remis un message sobre et précis à remettre à ses supérieurs et destiné à l’humanité vivant à la surface de notre globe. A son retour à Washington le 11 mars 1947, Byrd fut interrogé minutieusement par les Services Secrets militaires et par une équipe médicale. Son rapport est aujourd’hui déclassifié bien que de nombreux éléments très importants aient mystérieusement disparus. Voici extrait du journal de bord de l’amiral Byrd, le message censé avoir été entendu. Durant son vol arctique de 1700 milles (2736 km), il a rapporté par radio qu’il a vu sous lui, non pas de la glace et de la neige, mais subitement une région composée de montagnes, forêts, lacs et rivières. Dans la brousse il vit un étrange animal ressemblant à un mammouth. Plus tard en janvier 1956, l’amiral Byrd conduisit, à la demande des autorités, une autre expédition vers l’Antarctique et pénétra 2300 milles [3700 km] au-delà du Pôle sud. L’annonce à la radio à cette époque, le 13 janvier 1956, disait ceci : << Le 13 janvier des membres de l’expédition américaine ont pénétré une région s’étendant plus de 3.000 km au-delà du Pôle Sud. Le vol fut effectué par le contre-amiral George Dufek de l’unité aéronavale des États-Unis. Il a témoigné de découvertes très étranges ne correspondant pas à ce qu’il était supposé rencontrer. >> Il n’y aura jamais d’autres commentaires les jours suivants. Byrd quant à lui a dit à ses proches : << Cette deuxiéme expédition nous a ouverts une nouvelle terre très vaste et inconnue>>. Dans un rapport privé conservé par la famille Byrd, il peut être lu ceci :
<< Je vois un homme avec des traits fins et avec les années gravées sur son visage. Il est assis à une longue table. Il me fait signe de m’asseoir sur une chaise. Après que je fus assis, il joint les mains ensembles et sourit. Il parle doucement encore, et me déclare ce qui suit : << Je vous souhaite la bienvenue sur notre domaine, Amiral >> Après un certain silence, il parla à nouveau doucement et dit : << Nous vous avons laissé entrer parce que vous avez un caractère noble et que vous êtes bien connu du Monde de la Surface. >> - << Le Monde de la Surface ?>> dis-je le souffle coupé. Il me répondit : “ Oui “ avec un sourire, << Vous êtes dans le domaine d’Arianni, le Monde intérieur de la Terre. Nous ne retarderons pas longtemps votre mission et vous serez escorté sans risques à la surface et à bonne distance. Mais maintenant. Amiral, je vais vous dire pourquoi vous avez été invité ici. Notre intérêt pour les peuples de surface commence véritablement après que votre race ait fait exploser les premières bombes atomiques sur le Japon. C’est suite à ces temps alarmants que nous avons envoyé nos machines volantes, les «Flugelrads», dans votre Monde de Surface pour enquêter sur ce que votre race avait fait. Nous ne sommes jamais intervenus auparavant dans vos guerres raciales et votre barbarie, mais nous le devons maintenant parce que vous avez appris à manipuler la puissance atomique qui n’est pas pour l’homme de la surface. Nos émissaires ont déjà livré des messages aux autorités les plus élevées de votre monde, mais elles n’y prêtent pas encore attention. Vous avez donc été maintenant choisi comme témoin du fait que notre monde existe bien. Voyez-vous, notre culture et notre science sont en avance de plusieurs milliers d’années sur la votre, que nous considérons à notre niveau comme de type primitif.

Nous considérons que les races de surface ont maintenant atteint le point de non-retour, parce qu’il a parmi vous une élite secrète qui préférerait détruire votre monde plutôt que de renoncer aux pouvoirs tyranniques et occultes tels qu’ils les exercent sur vous.

En 1945, nous avons essayé d’entrer en contact avec vos dirigeants, mais nos efforts ont rencontré une grande hostilité. Nos Flugelrads ont été visés, menacés et même poursuivis avec hostilité par vos avions de chasse. Aussi, je vous dis maintenant, qu’il y a une grande tempête qui sommeille dans votre monde, une fureur noire qui ne s’éteindra pas avant plusieurs années. Il n’y aura aucune réponse politique grâce à vos armes, il n’y aura aucune sécurité par votre science bien jeune. Toute votre civilisation de surface prend le risque du chaos. Vos deux dernières guerres mondiales n’étaient qu’un prélude bien faible potentiellement comparé à ce qui pourrait survenir. Ce n’est pas vous, militaire américain gradé, qui contredirez ce que nous affirmons. Comprenons qu’à partir de cette constatation, nous ne pouvons plus rester dans la neutralité. Nous voyons dans le lointain un monde nouveau émergeant des ruines de vos races, recherchant ses trésors anciens et ses légendes perdues. Vous devez savoir que ces survivants seraient, le cas échéant, ici en sécurité sous notre garde. Si ce temps de chaos venait un jour, nous viendrons à nouveau aider à revivifier votre culture et la présence de vos races en surface. Cher Visiteur, vous pouvez retourner au Monde de la Surface avec ce message d
e Paix. >> Fin de citation
Le commentaire de l’Amiral Byrd sur son rapport privé reprend : « Après ces derniers mots, notre réunion m’a semblé terminée. Je me suis cru un moment comme dans un rêve, mais, pourtant, je savais que c’était la réalité, et étrangement, je me suis incliné légèrement, soit par respect, soit par humilité, je ne sais trop. Soudain je me suis rendu compte que les deux hôtes magnifiques qui m’avaient amené ici étaient à mes cotés. Je me suis retourné encore une fois avant de quitter les lieux. J’ai regardé une dernière fois vers le Maître des lieux. Un sourire doux était dessiné sur son délicat visage sans âge. <<Au revoir, Cher Parent >> me dit-il. Rapidement, nous sommes retournés par la grande porte de la salle et encore une fois nous sommes entrés dans l’ascenseur. La porte a glissé silencieusement vers le bas et nous avons immédiatement commencé à monter. Un de mes hôtes parla à nouveau : << Nous devons maintenant nous hâter, Amiral, puisque le Maître ne désire pas vous retarder plus longtemps et que vous devez retourner avec son message vers vos autorités >> Fin du rapport privé de l’Amiral Byrd.
Nous avons, nous Français, un grand spécialiste de la terre creuse : Jules Verne. Stephen Spielberg, le cinéaste américain de science-fiction, a adapté au cinéma son roman, “ Voyage au Centre de la Terre». Une équipe de scientifiques à bord de leur vaisseau indestructible pénètre dans la Terre par un volcan en activité. Quand l’environnement se refroidit, ils découvrent et explorent une terre immense et ensoleillée. C’est un monde magique et gigantesque qui permet d’y voler. Leur aventure ressemble beaucoup au récit réel d’un marin norvégien nommé Olaf Jensen. Son histoire, se déroulant dans les années 1800, est racontée dans la biographie de Willis Emerson intitulée “ Le Dieu Fumant “. La petite embarcation de Olaf fut emportée si loin au nord par la tempête qu’il navigua au travers d’une entrée polaire et vécut deux ans dans une des colonies du réseau Agartha, appelée “ Shamballa. “ Il décrivit ses hôtes comme étant ceux du siège du gouvernement central pour le continent intérieur. Ils mesurent 3m de haut, sont d’une grande courtoisie et montrent de la bonté, riant de bon cœur. Olaf parle d’un soleil intérieur fumant. C’est selon lui un monde composé de trois quarts de terre et d’un quart d’eau. Le lecteur dira que tout ceci est loin d’être réel et fut créé par l’imaginaire. Cependant, nous avons de bonnes raisons de penser aujourd’hui qu’il s’agit de réalité. Examinons de plus près ce que serait le réseau Agartha selon les informations que nous possédons maintenant par le détail.

Le réseau intérieur de l’AGARTHA
Imaginons la Cité de Shamballa mineure, selon les textes ésotériques connus. Ce sont comme les Nations Unies de plus de 120 cités souterraines qui forment le réseau Agartha. Il s’agirait, en fait, de l’ancienne capitale pour le monde intérieur. Ces colonies satellites sont de plus petits écosystèmes fermés, situés juste sous la croûte terrestre et cachés discrètement sous les montagnes. Toutes les cités du réseau Agartha sont physiques en 4éme dimension et au-delà. Elles ont été construites avec une technologie dite des mondes de la Lumière. Cela signifie qu’elles sont à classer dans la Connaissance reçue par la Tradition de nos grandes Ecoles de Mystère qui signalent dans ces Cités la présence d’Etres tels que Jésus/Sananda et le Bouddha, mais aussi les Grandes Mères Divines que sont Isis, Marie et Marie Madeleine. Les textes ésotériques connus depuis des millénaires nous disent tous que Shamballa serait la résidence des grands Maîtres ascensionnés que nous, de la surface, connaissons et aimons comme des enseignants et guides spirituels. C’est le pays de tous les grands Maîtres qui nous enseignent en secret depuis des siècles : El Morya, Germain, Kutumi, Djal-Khoul, etc. Ce sont tous des correspondants de nos grands médiums. Pourquoi auraient-ils choisi de vivre sous terre ? Pour le comprendre, nous devons considérer le grand nombre de conflits dévastateurs et de changements géologiques et sismiques de la Terre qui ont balayé sa surface au cours des 400.000 dernières années de notre temps. Après l’effondrement du continent Hyperboréen consécutif à une inversion des pôles, considérez les guerres interminables entre Atlantéens, Lémuriens et Reptiliens Annunakis. Ce secret historique a été jalousement gardé ainsi que le fait incroyable pour nous qu’ils possédaient la puissance d’un l’armement plus dévastateur encore que l’arme nucléaire. Les académies ne nous disent-elles pourtant pas qu’à ces époques dites préhistoriques, l’humanité n’était constituée que d’êtres primitifs. Pourtant, la réalité archéologique censurée nous prouve aujourd’hui que ces guerres ont détruit les deux civilisations hautement avancées de la Lémurie et l’Atlantide. L’énumération des zones planétaires dévastées ne se limite pas à ces deux régions du Pacifique et de l’Atlantique. Nous pouvons citer aussi selon les textes ésotériques : le Sahara, le désert de Gobi, le centre de l’Australie et le désert américain de Californie. Les cités souterraines ont donc été créées comme refuge pour les populations humaines en fuite. Je comprends votre incrédulité, je suis passé par là aussi. Examinons maintenant un peu plus en détail selon les informations canalisées que nous avons reçues quelle est la réalité des nombreuses cités réparties dans la terre creuse et sous tous nos continents.

POSID : Avant-poste primaire de l’Atlantide, situé sous la région des plaines du Mato Grosso au Brésil - Population évaluée à 1,3 millions d’êtres vivants
SHONSHE : Refuge de la culture Uigur, partie de la Lémurie qui a choisi de former sa propre colonie il y a 50,000 ans. L’entrée est gardée par une lamaserie himalayenne relativement connue par les initiés. J’ai pu personnellement rencontrer en France, il y a quelques années et pendant quelques heures, un vrai bodhisattva provenant de cette cité. J’en garde un souvenir indélébile. La population de cette ville est évaluée entre 3 et 4 millions d’habitants.
RAMA : Vestige de la ville antique de Rama, en Inde, situé près de Jaïpur. Ses habitants sont reconnaissables pour leurs traits hindous. - Population évaluée à 1 million d’êtres vivants
SHINGWA : Vestige de la migration nordique des Uigurs. Situé près de la frontière de la Mongolie et de la Chine, avec une petite ville secondaire dans le mont Lessens, en Californie. Population évaluée à 1,5 million d’habitants.
TÉLOS : Grande Cité établie sur cinq niveaux que nous allons décrire. Télos est située dans le sous-sol du mont Shasta, USA, dans les Montagnes Rocheuses. Ce mont appartient, pour cause d’un blocus éloquent, au domaine militaire. Aucune perforation du sol n’est autorisée. La population est évaluée à 2 millions d’êtres. Télos est constitué selon les 5 niveaux suivants :
TELOS NIVEAU 1 : Ce niveau supérieur est le centre du commerce, de l’éducation et de l’administration. Son temple central est en forme de pyramide d’une capacité de 50,000 places. Autour se situent les édifices gouvernementaux, un palais de justice, des salles d’archives, d’arts et de divertissement, une tour de communication, un port spatial, des écoles, des dépôts de vêtements et de nourriture, un hôtel pour les émissaires étrangers en visite, un palais abritant l’autorité Ra et le Rana Mu qui sont le roi et la reine régnants de la lignée royale lémurienne. Ces derniers sont les Maîtres ancestraux fondateurs. A la périphérie se répartissent la plupart des résidences des habitants.
TELOS NIVEAU 2 : Il comporte un centre manufacturier et un niveau résidentiel. Les maisons sont de forme circulaire. Les logements sont de taille variable selon qu’ils sont destinés aux célibataires, couples et familles nombreuses. Le niveau 2 est le niveau de fabrication des objets courants nécessaires à la vie de Télos.
TELOS NIVEAU 3 : Il comporte des jardins hydroponiques. Cette méthode de culture utilise un substrat dit inerte. Elle apporte les nutriments nécessaires aux plantes uniquement par arrosage nutritif. Cette technique est déjà utilisée en surface dans les laboratoires de recherche agricole. Il existe à Télos des systèmes hydroponiques à réservoirs, à mèches, en table à marées, en goutte-à-goutte ou par ruissellements.
Les récoltes sont très importantes en quantité et en qualité car la nourriture de Télos est exclusivement végétarienne. Les variétés végétales cultivées sont bien plus importantes que celles que nous connaissons en surface.
TELOS NIVEAU 4 : Il comporte des parcs naturels gigantesques, des potagers à cultures hydroponiques et quelques manufactures.
TELOS NIVEAU 5 : Ce niveau est exclusivement consacré à la nature. Située à environ 16 km en dessous de la surface terrestre, cette région de plusieurs centaines de km² est un grand environnement naturel de loisirs. Il sert d’habitat pour une large variété d’animaux, incluant plusieurs espèces en voie de disparition à la surface. Toutes les espèces évoluent dans une ambiance non-violente où la présence de l’homme est facilitée.
Les races violentes et carnivores de nos continents de surface deviennent ici pacifiques et ne s’alimentent plus que de portions à base de soja. Aucun animal n’est chassé pour aucun type de sous-traitance, ni de commerce. La communication entre les hommes et les animaux s’effectue par télépathie. Il existe aussi à Télos une langue écrite et parlée, dite « langage solaire ». Il s’agit de la langue-racine humaine à l’origine du Sanscrit et de l’Hébreu. Le Gouvernement est un Conseil des Douze, six hommes et six femmes, constitués autour de Ra et Rana Mu. Ce conseil règlent les problèmes collectifs et sert de guides, de gardien et d’enseignant pour la population. La fonction précise de Ra et Rana Mu est de canaliser les informations provenant du gouvernement Solaire ainsi que du gouvernement Galactique. En effet, bien qu’intra-terrestre, contrairement à nous en surface, cette civilisation est en connexion permanente avec l’Ordre solaire et galactique. Cette administration éclairée comprend aussi un Grand Prêtre, un Maître ancestral nommé Adama. C’est par sa citation que nous avons ici commencé ce chapitre. A Télos, le Grand Prêtre n’a pas de fonction religieuse, mais une fonction bien différente : le respect de l’Ordre de l’Un. Selon la civilisation de Télos, l’ordre est lié au Logos, ou loi cosmique informatisée. Et oui ! C’est ainsi qu’Adama est responsable de tout le système informatique de l’Agartha connecté au système central galactique. Ce grand système informatique est à base d’acide-aminé vivant. Il a depuis longtemps la faculté de répondre aux impulsions cérébrales. Alors que notre civilisation n’a pour le moment découvert que la commande vocale, les Agarthiens utilisent depuis longtemps les commandes cérébrales de la pensée. Toutes les villes souterraines sont reliées par ce réseau d’information hautement sécurisé. Ce système gère les communications inter-cités de l’Agartha mais aussi toute la communication avec les autres planètes dans le système solaire et au-delà dans toute la galaxie. Chaque foyer bénéficie comme nous des l’équivalent des moteurs de recherche, étendus au système solaire et galactique. Les caractéristiques évoluées des microprocesseurs de ces ordinateurs permettent des fonctions bien plus évoluées que celle que nous connaissons. C’est ainsi que leurs ordinateurs font un rapport sur les déficiences en vitamines et minéraux des corps ou peuvent fournir une information pertinente sur les archives akashiques.

Concernant leur système économique et commercial : Les Agarthiens ont mis au point un système de comptabilité en unité qui n’intègre pas la notion de spéculation. Les notions de compétitivité et d’échelles de valeur n’existent pas. Aussi les salaires sont inutiles. Néanmoins, les besoins de base sont pris en charge par la collectivité. Tout ce qui est luxe est échangé via un système sophistiqué de troc. (Chez nous en surface, après sa grave crise l’Argentine a mis au point récemment une telle monnaie appelée, ‘‘ Open monnaie ‘‘ .) Les moyens de transport dans les cités souterraines sont des trottoirs mobiles, ascenseurs inter-niveau et traîneaux électromagnétiques ressemblant à nos motoneiges. Pour voyager entre les villes, les résidents utilisent “ Le Tube “, un système de métro souterrain électromagnétique pouvant atteindre une vitesse de 4.000 km/h.



Concernant la politique : Les Agarthiens sont membres de la Confédération des Planètes. Ils peuvent bénéficier ainsi de l’organisation politique intergalactique. Les voyages dans l’espace ont été perfectionnés ; Leurs nouveaux vaisseaux intergalactiques sont inter dimensionnels et ils sont devenus indétectables par nos systèmes en 3 D de surface.
Sur le plan des divertissements et des arts : Ils produisent des pièces de théâtre, des concerts et une large variété de jeux.

Concernant la naissance et la mort : Leur mode de conception diffère du nôtre. Il y a bien rapport sexuel et fécondation mais les grossesses durent trois mois et sont sans douleur. Il s’agit d’un processus complètement oublié pour nous en surface. Dès la conception, une femme va au temple pour trois jours, souhaitant immédiatement la bienvenue à l’enfant avec de la belle musique, de belles pensées et de belles images. La naissance dans l’eau accompagnée des deux parents est la norme. Sur le plan morphologique, les origines des Agarthiens étant diverses, les tailles sont variables, généralement de 1,60m à 1,90m à Télos, elles sont à près de 3m à Shamballa. La mort par dégénérescence ou par accident n’existe absolument pas en Agartha. La plupart des Agarthiens choisissent d’avoir l’apparence correspondant à un âge de 30 à 40 ans et peuvent rester ainsi pendant des milliers d’années selon leur demande. Cependant la volonté et la décision d’atteindre d’autres plans dans d’autres sphères est devenue très facile. l suffit de suivre un stage au sein du Temple pour qu’Il apprenne comment ascensionner et diriger leur transfert. Puisque tous les Agarthiens peuvent quitter facilement leur position intra-terrestre, pourquoi sont-ils demeurés aussi longtemps dans cet enfermement souterrain ? Leur réponse est simple, c’est par solidarité avec le reste de la famille humaine en surface. Ils attendent patiemment la fin de la dictature reptilienne et que nous-mêmes arrivions à réaliser que la guerre et la violence sont des impasses. Ils attendent que nous nous libérions de notre Gouvernement Occulte Tyrannique qui bien que composé d’une infime minorité d’êtres nous maintient tous sous hypnose et dans une mentalité animale de très basse vibration. C’est bien le caractère violent, belliqueux et dangereux de nos races de surface qui empêche encore ces retrouvailles. Ils savent très bien où nous en sommes à ce niveau car les émissaires qui s’infiltrent à l’intérieur de nos sociétés en surface savent très bien les renseigner sur notre évolution.

La mission auprès de nous de la Princesse Sharula Aurora Dux
Pour terminer nous désirons présenter la Princesse Sharula Aurora Dux, la fille de Ra et Rana Mu de Télos. Sharula a officiellement été nommée Ambassadrice auprès du monde de la surface par le réseau Agartha. Elle a 2 670 ans et n’en paraît que 30. Son rôle d’Ambassadrice est de préparer la voie au rapprochement des deux mondes. Elle se prépare à apporter les idées et les nouveaux concepts qui aideront à unir notre monde au leur. Sharula est venu dans le but de présenter un plan pour des changements pacifiques à ceux qui veulent bien l’écouter. Les Agarthiens sont arrivés à une étape où ils ne peuvent plus progresser spirituellement à moins que le rapprochement avec nous ne s’accomplisse. Essentiellement, nous sommes une planète globale qui évolue dans un système complexe. Nous ne pouvons ainsi rester une demi-planète, comme c’est le cas aujourd’hui. C’est la volonté de la Source que nous franchissions ensemble avec les Agarthiens l’étape suivante. Le plus tôt nous parvenons à cette unité, le plus tôt la magie opérera. Les Hiérarchies solaires et galactiques ont fait de l’émergence des villes souterraines un projet prioritaire. Ils nous demandent de faire notre part en accueillant nos frères intra-terrestres et d’abord en faisant accepter à nos semblables le fait qu’ils existent et même si cette découverte de notre profonde ignorance archaïque provoque un grand choc chaotique. La synchronisation dépend beaucoup de notre réceptivité et de notre bonne volonté .Un rapprochement réussi est évalué sous un délai allant de 10 à 20 ans, ce qui est foudroyant pour nos croyances. Mais l’heure a sonné à l’horloge galactique et peu importe qu’elle a été la duré de notre sommeil, ni sa cause. Les bienfaits que les Agarthiens nous apportent sont essentiels et nombreux. Le secret de l’immortalité est un droit inné aux créatures de la Fédération. La liberté de vivre dans l’abondance est également un autre droit inné qui nous a été confisqué voilà des éons. Arrivé au stade de la découverte de ce chapitre, que vous trouverez sans doute délirant, il est temps que vous preniez conscience qu’une infime minorité, chez nous, en surface, a une parfaite connaissance de cette réalité secrète.

La NASA et la Terre creuse
De nombreux documents photos ramenés par les astronautes américains des diverses missions Apollo sont aujourd’hui classifiés Top Secret. Or ces documents ne concernent pas uniquement la Lune ou Mars. Certains concernent les pôles de la Terre. Exemple : Le trou du pôle nord photographié par Apollo XI (juillet 1969) – (voir la photo sur internet). Cette photo en apparence anodine révèle cependant la présence d’un trou à proximité du pôle nord. Ce trou semble absorber les nuages vers l’intérieur de la Terre. Les calculs effectués à partir de l’échelle de la photo aboutissent grosso modo à un diamètre d’environ 900 km, soit une circonférence de 2900 à 3000 km. Si ce trou correspondait à une ouverture dans la calotte polaire, celle-ci serait située à environ 86° de latitude Nord. Or on sait que des rapports d’explorateurs, dont les conclusions sont restées secrètes (celles de l’Amiral Byrd notamment), mentionnaient un trou d’un diamètre de 716 Km, pour une circonférence de 2250 Km, et une ouverture dans la calotte polaire à partir de 86,8° de latitude Nord. Cette photo semble donc confirmer à peu de chose près les conclusions du livre de R. Bernard, ” the hollow Earth ‘‘ (la Terre creuse) paru bien avant la première mission Apollo. Par ailleurs, en regardant ce trou de plus près, on constate une dénivellation dans la hauteur des nuages visibles sur son pourtour. Le dénivelé correspond environ à la moitié du diamètre du trou, soit une épaisseur d’environ 400 km. Or on sait que les plus hautes couches de nuages de l’atmosphère dépassent rarement une altitude de 50 000 pieds {soit 15 km}. Cela signifie que les nuages photographiés à l’intérieur du pourtour du trou sont à environ 385 km en dessous du niveau du sol. Voilà pourquoi cette photo aurait dû faire partie de l’ensemble des documents de la NASA classifiés Top-Secret, car en démontrant l’existence d’un trou béant à l’extrême nord de notre planète, elle contredit toutes les données scientifiques habituellement acceptées par la science officielle. Il s’agit d’un trou tellement immense que l’on n’arrive même pas à en voir le fond. Cette photo a été prise au mois de juillet, époque de l’année où il fait jour au Pôle Nord 24 heures sur 24 ; c’est pourquoi le trou dans les nuages est si clair et si visible. Or le fond de ce trou n’est pas blanc, comme devrait le refléter la couche de glace et de neige qui est supposée y rester 365 jours par an. Pourquoi ? Simplement parce qu’il n’y en a pas. Et pourquoi n’y en a-t-il pas ? Parce que ce trou communique avec le centre de la Terre qui est une région au climat tempéré et agréable en toutes saisons ! Concernant cette photo, elle contredit ce que vous avez lu plus haut, à savoir que les orifices de la terre creuse ne sont visibles qu’en 4ème dimension. Cette photo publiée sur Internet ne devrait donc pas indiquer ces ouvertures. Je me suis penché sur ce problème et après avoir consulté certains collègues, j’en ai conclu que la raison de cette présence est comme une preuve que l’ensemble de notre planète est en train de quitter la 3ème dimension. Nous devrons nous habituer de plus en plus à voir et à entendre ce qui n’existait pas autrefois pour nos sens. Quand certains vous diront « j’ai vu et entendu ceci », d’autres pourront vous dire ‘moi, je n’ai rien vu ni entendu de cela ». Il faudra donc nous habituer à ce que les témoignages et les perceptions soient de plus en plus variables, parce que les êtres évolués que nous sommes seront plus ou moins présents en 4ème ou 5ème dimension, pendant que d’autres resteront en 3ème. Donc, la réalité fluctuera en fonction de notre taux vibratoire d’évolution. Voilà pourquoi des OVNI, à cheval sur la 3ème et 4ème dimension, ont été vus par certains et non par d’autres situés au même endroit. Revenons à la terre creuse et posons nous la question : ce monde souterrain n’émet-il jamais aucun signal que nous pourrions ressentir ?

Signaux radio du centre de la Terre reçus par la NASA :
Le très sérieux journal canadien ”Weekly World News” a publié le 14 février 1995 un article qui prouve à nouveau la théorie de la Terre creuse. Voici un résumé de cet article :
« Cap Canaveral, Floride – La NASA reçoit des signaux radio qui viennent de l’intérieur de la Terre. Des experts pensent que ces signaux sont émis par une forme de vie intelligente et très développée. Un haut responsable de la NASA, qui ne peut pas dire son nom, affirme qu’il existe sous terre des êtres qui cherchent à entrer en communication avec nous. Ils disposent, selon lui, d’une technologie qui est capable d’envoyer des signaux à travers l’écorce terrestre. Des scientifiques ont perçu les premiers signaux le 30 octobre 1994, grâce à des antennes très sensibles. Depuis ce jour, les émissions se sont renouvelées à intervalles réguliers, déclare le responsable de la NASA. Les signaux radio sont composés d’un code mathématique très complexe, qui laisse à penser que nous sommes en présence d’êtres vivants dont l’intelligence est sans doute supérieure à la nôtre. Il précise que les scientifiques n’ont pas eu trop de mal à déchiffrer les messages, mais il a refusé plusieurs fois de révéler ce qu’ils contenaient. Il a dit : « Je ne dirais pas que les messages sont de nature hostile, mais leur contenu pourrait provoquer des controverses et des inquiétudes» et il ajouta : « Comme beaucoup d’éléments dépendent de l’interprétation, je suis d’avis d’attendre avant de déclarer quoi que ce soit qui pourrait mettre l’opinion publique dans un état d’anxiété regrettable». L’informateur continue en expliquant que les scientifiques de la NASA sont frustrés par le fait qu’ils n’ont pas réussi à localiser cette civilisation souterraine, et qu’ils ne sont pas en mesure, avec la technologie dont ils disposent, de répondre aux messages, car leur provenance est trop profonde. Ils en savent plus sur nous, que nous sur eux. Ils ont ainsi trouvé un moyen de communiquer avec nous, de façon régulière ; nous, par contre, ne savons mêmes pas comment les joindre. Leurs messages montrent qu’ils ont des connaissances étendues sur la vie à la surface, alors que nous n’avons pas d’explications sur la possibilité du développement d’une vie intelligente dépourvue d’oxygène et de soleil». Le responsable de la NASA ajoute que les scientifiques estiment que cela pourrait être la découverte la plus importante et la plus retentissante depuis des siècles. Et l’article finit par cette phrase : « Nous avons longtemps espéré devenir les maîtres de l’univers; maintenant nous reconnaissons qu’il existe des territoires encore inexplorés à l’intérieur même de notre planète, ce qui pourrait être de première importance pour notre avenir». Que contiennent réellement ces messages non communiqués ? Pourquoi la NASA se sent-elle mal à l’aise de révéler à l’opinion publique qu’elle est en communication avec l’intérieur de la Terre? Quelles sont les exigences contenues dans ces messages qui poussent la NASA à refuser d’en parler ? Comme les messages ne semblent pas hostiles, ils ne peuvent donc pas mettre sérieusement les populations en danger. Ce sont donc une fois de plus les forces politiques et économiques qui se sentent menacées dans la stabilité obligatoire des marchés et qui imposent leur veto à la diffusion de l’information. C’est certainement la raison pour laquelle les scientifiques ont soi disant «besoin de temps pour interpréter correctement» les messages souterrains, avant qu’ils ne soient rendus publics. Tout cela rappelle bien sur les aventures de l’amiral Byrd, au cours de son vol du 19 février 1947 dans la région polaire, et ce qu’il lui est ensuite advenu, quand il a voulu publier les messages des habitants du Centre de la Terre. Il a eu, lui et sa famille, de très gros ennuis. Mais, contrairement à ce qui s’était passé à cette époque caractérisée par l’omerta sur les sujets sensibles, les scientifiques sembleraient aujourd’hui avoir des consignes pour préparer progressivement l’humanité à l’éventualité d’une terre creuse. C’est aussi un acte d’humilité, pour ne pas dire d’humiliation, qui leur est demandé, car indirectement, cela les amènera à admettre que la théorie du noyau terrestre ferreux et en fusion, qu’ils ont soutenue depuis des décennies, ne tient plus. Mais pour le moment, chacun continue à mentir, y compris le responsable de la NASA cité dans l’article, puisqu’il affirme que «nous n’avons aucun moyen de communiquer avec cette civilisation». D’autres sources affirment pourtant que ces êtres essaient au contraire depuis longtemps de faire comprendre à nos dirigeants que le surarmement et l’énergie nucléaire militaire signifient notre perte à brève échéance. Ce mensonge de la part de la NASA la dégage de la responsabilité de publier toute information à ce sujet, puisqu’ils affirment ne pas pouvoir établir de contact. Nous savons depuis longtemps que le désir de non-communication provient de la NASA et non pas des peuples intra-terrestres.

BEAUCOUP D'ETRES "NON HUMAINS" SONT ACTUELLEMENT ACTIFS SUR LA TERRE‏

Demander c'est très bien ...être impatient, à voir ? ..ça use à force...et cependant...il n'y a pas que l'espace, là haut ! Il y a la surface et le sous-sol. Non ?

SANS OUBLIER DONC TOUS LES ETRES "NON HUMAINS" ACTUELLEMENT ACTIFS SUR LA TERRE ET DISPONIBLES POUR NOUS SOUTENIR QUOTIDIENNEMENT:

Les anges - les guides - les Esprits des animaux et des plantes domestiques - les Esprits de la nature dite sauvage (eau,air,terre,feu)....et oui ! Ce qui les freine sont nos croyances ancestrales de ce qu'ils sont. Nous sommes pour eux comme une race devenue très dangereuse !

Sont-ce des comptines pour enfants ? Le premier contact est alors comme un choc. L'isolement nous a bien déformé ! En tirons-nous une leçon ?

Voici en bas une prière bien réaliste et que beaucoup, beaucoup se font......mais j'ai découvert aussi que beaucoup de ces alliés sont déjà là....sur terre ...et sous terre ...et aussi dans l'air. Réfléchissons-y !

Je relaye donc ici le juste appel sincère et un peu pathétique reçu de Michel et Marie Aline. Merci à eux. Mais je pense aussi qu'il sera entendu et qu'ils arrivent discrétement. Pensons aussi à la
batterie de missiles installée tout autour de nous, là haut...

Commenter cet article

L`infini puissance du coeur (DVD & Livre)

Superfood maya

Encouragez les artisans mayas, incas et aztèques du Guatemala :  www.store.mayanmajix.com/?click=1040

---------------------------------------------------------------------------------

 

À PROPOS DU FILM

Le réalisateur du film ‘LE SECRET’ nous offre ce film unique qui transforme notre vision de la vie grâce à l’extraordinaire puissance du cœur.

Avec des icônes actuelles, véritables sources d’inspiration comme Paulo Coelho, Maya Angelou, Deepak Chopra, Isabel Allende et Eckhart Tolle, ce film – comme le livre du même nom – apporte la preuve fascinante que notre cœur est bien plus qu’un simple organe… et qu'il peut réellement transformer notre regard sur l’argent, la santé, les relations ou le succès.

Ce film est une expérience qui va vous faire découvrir… et redécouvrir… ce trésor dans votre poitrine.

Articles récents

L'expérience psychédélique (Meilleur vendeur)

L'expérience psychédélique

 

L'expérience psychédélique

L'expérience psychédélique est un manuel basé sur Le Livre des Morts Tibétain. Comme son titre le suggère, il est une invitation au voyage... psychédélique. Leary, Metzner et Alpert nous dévoilent ainsi les meilleures recettes pour franchir les espaces illimités de la conscience et pour en ramener la sagesse.
Cette édition présente la traduction française de l’œuvre par Frédéric Streicher.

Timothy Leary (1920-1996) obtint un Ph.D en psychologie clinique à la Berkeley University, et travailla également en tant que directeur de recherches psychologiques à l'hôpital Kaiser à Oakland. Puis, jusqu'en 1963 (où on le contraint à démissionner), il effectua de nombreuses sessions psychédéliques au Centre de recherches sur la personnalité de l'Université de Harvard. L'aventure psychédélique de Leary commença en 1960 lorsqu'il consomma pour la première fois les « champignons sacrés » au Mexique. Ceci le mena à rédiger différents ouvrages basés sur sa théorie selon laquelle l'évolution humaine positive n'est possible que grâce à l'expérience psychédélique. Tim Leary est décédé des suites d'un cancer de la prostate en 1996. Achetez ici


 

Hébergé par Overblog