Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

Note: Tu fumigues avec la sauge blanche partout dans la maison (condo appartement. armoires, garde-robe, toilette, etc.) ensuite tu mouilles avec pistolet/vaporisateur remplit d'eau et du sel sur les murs exterieurs de la maison mais (a l'interieur sur les murs qui donnent sur l'exterieur.) Et pour terminer tu fais s'egoutter l'eau de Pacques sur les planchers, le sol, partout dans la maison -une goutte par-ci par-la un peu partout (plancher-tapis-bois franc plancher etc...) et tu verras qu'en moins d'une heure les mauvais esprits vont tous disparaitre Ouf! Quelle benediction!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Informations générales sur la sauge blanche

La sauge blanche est originaire du sud de la Californie et la région nord de Baja, au Mexique. La plante pousse à une hauteur comprise entre 30 et 60 centimètres. A ce titre, la sauge blanche est considérée comme un arbuste. Elle pousse assez facilement dans les climats chauds. La sauge blanche produit de petites fleurs blanches en fin d'été.

Les plants de sauge blanche poussent convenablement dans les sols bien drainés et en plein soleil. La plante est rustique et n'a pas besoin de beaucoup d'eau, bien que ses graines aient besoin d'humidité régulière pour commencer à croître. Elle survit aux climats chauds et secs.

Il existe depuis longtemps une vieille expression qui dit : "Cur moriatur homo cui Sidvia crescil dans horto", ce qui signifie, "Pourquoi un homme devrait mourir tandis que de la sauge pousse dans son jardin ?". La sauge blanche en photo ci-dessus pousse en pleine nature entre Corbières-et mer méditérranée.

L'utilisation de la sauge blanche dans les rituels existe au moins dans deux courants spirituels majeurs, qui ont pourtant évolués indépendamment l'un de l'autre : les anciens Celtes, dont les Druides, et les Amérindiens.

Les druides et les Celtes ont utilisé la sauge pour accroître leur sagesse, leur connaissance, pour la protection et la guérison. La sauge est utilisée dans cette tradition, non seulement pour les pouvoirs de purification des fumigations mais aussi tout simplement en thé.

Haut de page

Origines de l'utilisation de la sauge blanche dans les sociétés amérindiennes

La sauge blanche est traditionnellement utilisée dans les sociétés amérindiennes.

La sauge blanche est largement utilisée par les sociétés amérindiennes de la côte Ouest des États-Unis. La graine est un des ingrédients principal d'un aliment de base appelé le Pinole. Les feuilles et les tiges sont mangées. Certaines tribus se servent des graines de sauge blanche pour enlever les corps étrangers de l'oeil. Un thé préparé à partir des racines a été utilisé par les femmes Cahuilla pour la guérison et aider à la reprise des forces après l'accouchement. Les feuilles de sauge sont également brûlés par de nombreuses tribus amérindiennes. La fumée est utilisé dans différents rituels de purification.

La sauge blanche est principalement utilisée dans tous les rituels de guérison. La fumée est utilisé pour bénir, nettoyer et guérir les personnes ou les objets. La sauge est utilisée pour «laver» le monde extérieur quand on entre dans une cérémonie ou un espace sacré. Les objets sont également lavés avec de la fumée de sauge pour les débarrasser des énergies négatives. Ce qu'on appelle la sauge médicinale peut provenir d'une grande variété de famille de plantes.

Dans les rituels amérindiens, la fumigation de sauge blanche a été pratiquée pendant des siècles. Bien que chaque nation ait ses propres méthodes, il existe de nombreux points communs entre elle. Tous croyaient en la puissance de la sauge blanche à guérir, non seulement le corps physique, mais aussi l'esprit.

En plus d'être un purificateur très puissant, la sauge blanche peut également être utilisée à des fins médicinales (sous réserve d'un avis médical) pour les problèmes physiques tels que les maux d'estomac, la congestion et la transpiration. La sauge blanche amérindienne vendu en bâton de fumigation peut être utilisée pour la purification des lieux de vie et des habitations.

Haut de page

Usage ethnobotanique

Le bâton de fumigation de sauge blanche a été et est utilisé pour le nettoyage et la purification. La sauge blanche ou «homme sage en anglais» était peut-être la plante la plus importante dans les cérémonies de la société Cheyenne. L'utilisation de la sauge blanche a été étendue, le long des frontières et sur les plateaux dans presque tous les loges cérémonielles (y compris les "stone lodge" et les "sweet lodge" ou hutte de sudation). Les feuilles ont été brûlées comme encens pour purifier et chasser les mauvais esprits, influences maléfiques, mauvais rêves, pensées négatives et la maladie.

Le peuple Dakota et d'autres tribus utilisaient la sauge blanche sous forme de thé pour soulager les maux d'estomac et de nombreuses autres affections. Les Cheyennes utilisait les feuilles écrasées comme tabac à priser pour soulager les sinus et lutter contre les saignements de nez et les maux de tête. D'autres utilisait la sauge blanche blanche pour confectionner des baumes à appliquer sur les plaies. Enfin la sauge blanche a été utilisée pour lutter contre l'eczéma et aussi en tant que déodorant naturel grâce à ses propriétés antisudorifiques. La tribu Kiowa fait une boisson amère à base de sauge blanche, dont ils se servaient pour réduire les mucosités. Habituellement, ils mâchaient la tige et les feuilles et avalaient le jus.

Les Apaches utilisaient une mince pointe de la section de la tige comme un moxa pour soulager les maux de tête ou autre douleur. Les Chinois utilisent également une des espèces d'Artemisia moxa pour soulager la douleur comme l'arthrite. Les Kiowa utilisaient également une infusion à base de sauge blanche pour les poumons, pour réduire les mucosités et soulager l'estomac. Les Mesquakies utilisaient les feuilles comme un cataplasme pour «guérir les plaies de longue date». Ils ont également fait un thé de feuilles pour traiter amygdalite et maux de gorge. Les Omaha utilisaient les feuilles de sauge blanche séchées dans un thé pour les bains de bouche et une poudre était utilisée pour arrêter les saignements de nez.

Les Blackfeet utilisaient la sauge blanche dans les rituels des huttes de sudation et comme ingrédient principal de vapeur inhalée pour les problèmes respiratoires.

Haut de page

Comment utiliser les bâtons de fumigation de sauge blanche ?

Dans quelles conditions utiliser la sauge blanche ?

L'utilisation de la sauge blanche doit se faire en extérieur ou dans un lieu bien aéré. Si vous souhaitez l'utiliser en intérieur, nous vous conseillons d'ouvrir une ou plusieurs fenêtres dans votre habitation afin de favoriser la circulation de l'air.

Vous pouvez utiliser les bâtons de fumigation de sauge blanche directement en l'état en allumant une des extrémités. Il suffit alors de le laisser s'éteindre ou de l'étouffer après utilisation.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi séparer les feuilles et les tiges et faire brûler ces premières directement dans un réceptacle résistant convenablement à la chaleur. Dans les sociétés traditionnelles, il est courant d'utiliser une coquille d'ormeau par exemple. Une plume sera alors utilisée pour attiser la sauge blanche.

Préparer le terrain...

Coupez la ficelle qui maintient les branches entre-elles.

Séparez les branches et enlever les feuilles de sauge blanche.

Recueillir la sauge blanche dans son réceptacle

Déposez les feuilles de sauge blanche dans leur réceptacle.

Allumer la sauge blanche pour préparer la fumigation

A l'aide d'une allumette, allumez les feuilles de sauge blanche.

Laissez les feuilles de sauge se consumer quelques secondes.

Entretenir la sauge blanche avec une plume

Soufflez les flammes avec la plume.

La fumigation de sauge blanche commence.

Entretenez le foyer avec la plume.

Haut de page

http://www.guide-voyancegratuite.fr/magie-du-sel.php

PURIFICATION ET PROTECTION PAR LE SEL Protection personnelle et quotidienne Pour vous protéger lorsque vous sortez, mettez une poignée de gros sel dans un petit sac, un petit sac en toile de jute, en tissu ou en plastique fait l'affaire. Je préfère personnellement le coton ou les tissus respirant qui offre un meilleur échange. Puis déposez le et gardez le dans votre sac à main ou dans la poche. Vous pouvez aussi vous servir de cette méthode pour votre voiture. En y mettant un petit sac dans la boite à gant. Il faut changer le sel tous les mois. Il faut bien évidemment toujours jeter le sel usagé dans les toilettes et tirer la chasse, le sel doit être jeté dans une eau en mouvement. Ne le jetez jamais dans la poubelle car le négatif absorbé remplirait votre appartement. Evitez également de le toucher. Protection psychique du sommeil. Pour protéger votre sommeil et vos pensées, mettez une poignée de gros sel sur une coupelle blanche et sans inscription, ni motifs de préférence, que vous déposerez sous votre lit. Il faut changer le sel toutes les 3 semaines en le jetant dans les toilettes. Protection en cas de malaise psychique ou émotionnel Lorsque vous vous sentez mal, faites tremper du gros sel dans un bol d'eau pendant 3 nuits puis lavez vous avec. Vous pouvez réciter pendant les 3 nuits une petite "invocation" (par exemple : "seigneur lave moi de mes impuretés et fais que ce sel deviennent une protection") vous pouvez inventer une phrase avec vos propres mots du moment que l'intention est bonne et que ca vient du coeur ça fonctionne, comme pour toute prière. ATTENTION : Le sel peut irriter la peau, vous pouvez donc mélanger cette recette avec votre gel douche. Bien sûr il ne faut pas non plus le faire tous les jours ! Ne le faites qu'en cas de nécessité. Nettoyage et purification du négatif Pour vous nettoyer des impuretés et ondes négatives, prenez un bain de gros sel et d'huiles essentielles de lavande, vous serez ainsi purifié par le sel et relaxé par l'effet de la lavande. Ce bain vous permet aussi de vous débarasser des choses lourdes que vous avez en vous et qui vous empêche d'évoluer ou de vous élever spirituellement. Protection du lieu d'habitation Vous pouvez protéger votre lieu d'habitation si vous vous sentez menacé(e) par des personnes mauvaises ou des attaques psychiques en mettant une ligne de sel devant votre porte et une ligne devant chaque fenêtre sur toute la longueur. A changer tous les 7 jours, toujours en le jetant dans les toilettes et en évitant de le toucher. Bénir votre sel Vous avez deux solutions, soit aller voir le prêtre de votre paroisse pour qu'il le bénisse, soit acheter un kilo de gros sel et faire la chose suivante, inspirée par l ' Abbé Julio. Faites un signe de croix au dessus du sel et récitez cette prière : Notre aide est dans le nom du Seigneur, qui a créé le ciel et la terre. Seigneur exaucez ma prière, que mon cri monte jusqu'à vous. Je t'exorcise créature du sel, par le Dieu Vivant, par le Dieu Véritable, par le Dieu Saint, par le Dieu qui a voulu que tu fusses jeté dans l'eau par le prophète Elisée, pour guérir la stérilité de l'eau : afin que tu deviennes sel exorcisé pour le salut des croyants, et que tu procures dans tous ceux qui te prendront, la santé de l'âme et du corps, et que de tout lieu où tu seras répandu s'enfuie et disparaisse toute illusion et méchanceté, ou malice de ruse diabolique, ainsi que tout esprit immonde, conjuré au nom de celui qui doit venir juger les vivants et les morts, et faire passer le monde par le feu. Ainsi soit – il !!! Je conçois que cette prière puisse choquer ou déranger quelques personnes non croyantes, ou n'ayant pas cette sensibilité, mais l' Abbé Julio, prêtre occultiste nous a fourni, par son travail, certaines des prières les plus puissantes qui existent.

http://www.guide-voyancegratuite.fr/magie-du-sel.php

3

Clin d’œil sur nos traditions

La consécration de l'eau se fait le Samedi saint et les croyants en profitent pour rapporter à la maison des réserves d'eau nouvellement bénite. Devant ce rituel religieux, il n'en faut pas plus pour que la croyance populaire se développe. Par analogie, toutes les eaux mêmes naturelles peuvent être investies de certaines grâces. Associée à la nature qui reprend vie au printemps, l'eau courante qui coule des ruisseaux à Pâques est une eau nouvelle et fraîche; on lui attribue un pouvoir magique de guérison et de protection. Quoi qu'il en soit, la tradition de cueillir de l'eau le matin de Pâques est un trait qui relève davantage de la pratique populaire. Pour que cette eau soit efficace, il faut cependant réunir certaines conditions. D'abord, l'eau doit couler à l'année longue et ne doit pas être stagnante. L'eau d'un ruisseau, d'une rivière ou d'une source peut convenir. Il faut la cueillir dès l'aube avant le lever du soleil le dimanche de Pâques. Selon les endroits, la façon de puiser l'eau comporte tout un rituel. Certains la ramassent en silence depuis le lever, d'autres en priant, mais la plupart s'entendent pour qu'elle soit recueillie à contre courant, c'est-à-dire dans le sens inverse d'où elle coule sous peine qu'elle ne se conserve pas. La croyance affirme que cette eau miraculeuse ne se corrompt pas d'une année à l'autre. Tout comme les rameaux et les cierges bénits, l'eau de Pâques semble remplir aux yeux des croyants la fonction de protection contre certaines maladies et certaines catastrophes naturelles. Il suffit d'en boire ou d'en asperger les objets. Une fois les bouteilles et les seaux remplis, on en profite pour regarder le soleil se lever. Selon la luminosité du jour, on dit que le matin de Pâques le soleil danse pour souligner la résurrection du Christ. La coutume de cueillir l'eau de Pâques est un rituel en perte de vitesse depuis que la religion est moins importante dans la vie des Québécois. Cette cueillette a été transmise par les ancêtres français de la Bretagne et de la Normandie mais son origine remonte à d'anciens rites païens autour des fêtes du printemps.

Selon les lois de l'Église, chaque fidèle a l'obligation de communier au moins une fois l'an. Le temps de Pâques semble tout désigné pour accomplir ce devoir. Pour pouvoir participer à la communion pascale, il faut cependant être «pur» et bien préparé, c'est-à-dire s'être confessé de ses péchés et avoir obtenu l'absolution du prêtre. L'expression «faire ses pâques» désigne cette obligation de l'Église qui accorde toutefois aux chrétiens la chance de s'exécuter entre le mercredi des Cendres et le dimanche de la Quasimodo, soit celui qui suit le dimanche de Pâques. La locution «Pâques closes» est une autre appellation de la Quasimodo qui, comme son nom l'indique, termine le cycle de Pâques. Parfois des retardataires ne trouvent pas le temps de faire leurs pâques pendant ce laps de temps ou sont de grands pécheurs. On dit de ceux qui attendent la Quasimodo pour se confesser qu'ils font des «pâques de renard» par analogie à la finesse et à la ruse de l'animal. In extremis, ces catholiques peu empressés pensent obtenir l'absolution plus facilement car le confesseur ne saurait leur refuser. On a aussi émis l'hypothèse que l'expression «pâques de renard» avait un certain rapport avec les mots «retard» et «remords» dont ils seraient dérivés. Malgré tout, une croyance bien québécoise est née comme châtiment divin autour de ceux qui négligent quand même de faire leurs pâques. Après sept ans consécutifs, ils risquent de se transformer en loup-garou. Au Québec, l'imaginaire religieux s'est emparé de cette croyance et on compte de nombreuses anecdotes ou légendes sur ce thème. Le malheureux ou la malheureuse atteint par cette malédiction est condamné à «courir le loup-garou», c'est-à-dire à errer la nuit à travers la campagne sous la forme d'un grand chien noir, d'un veau ou d'un cochon. Pour délivrer le loup-garou de sa métamorphose, il s'agit de lui faire couler une goutte de sang au moyen d'un outil en le blessant. En général, le loup-garou ainsi délivré est reconnaissant envers son bienfaiteur et lui demande la plus grande discrétion sur son identité. Les écrivains québécois Pamphile Lemay et Louis Fréchette ont immortalisé cette légende de tradition orale au début du XXe siècle quand la croyance encore vivante servait d'avertissement aux chrétiens. De nos jours où la religion occupe une place moindre, la métamorphose en loup-garou n'est plus une menace.

Tu fumigues avec la sauge blanche partout dans la maison (condo appartement. armoires, garde-robe, toilette, etc.) ensuite tu mouilles  avec pistolet/vaporisateur remplit d'eau et du sel sur les murs exterieurs de la maison mais (a l'interieur sur les murs qui donnent sur l'exterieur.) Et pour terminer tu fais s'egoutter l'eau de Pacques sur les planchers, le sol, partout dans la maison -une goutte par-ci par-la un peu partout (plancher-tapis-bois franc plancher etc...) et tu verras qu'en moins d'une heure les mauvais esprits vont tous disparaitre Ouf! Quelle benediction!

Commenter cet article

L`infini puissance du coeur (DVD & Livre)

Superfood maya

Encouragez les artisans mayas, incas et aztèques du Guatemala :  www.store.mayanmajix.com/?click=1040

---------------------------------------------------------------------------------

 

À PROPOS DU FILM

Le réalisateur du film ‘LE SECRET’ nous offre ce film unique qui transforme notre vision de la vie grâce à l’extraordinaire puissance du cœur.

Avec des icônes actuelles, véritables sources d’inspiration comme Paulo Coelho, Maya Angelou, Deepak Chopra, Isabel Allende et Eckhart Tolle, ce film – comme le livre du même nom – apporte la preuve fascinante que notre cœur est bien plus qu’un simple organe… et qu'il peut réellement transformer notre regard sur l’argent, la santé, les relations ou le succès.

Ce film est une expérience qui va vous faire découvrir… et redécouvrir… ce trésor dans votre poitrine.

Articles récents

L'expérience psychédélique (Meilleur vendeur)

L'expérience psychédélique

 

L'expérience psychédélique

L'expérience psychédélique est un manuel basé sur Le Livre des Morts Tibétain. Comme son titre le suggère, il est une invitation au voyage... psychédélique. Leary, Metzner et Alpert nous dévoilent ainsi les meilleures recettes pour franchir les espaces illimités de la conscience et pour en ramener la sagesse.
Cette édition présente la traduction française de l’œuvre par Frédéric Streicher.

Timothy Leary (1920-1996) obtint un Ph.D en psychologie clinique à la Berkeley University, et travailla également en tant que directeur de recherches psychologiques à l'hôpital Kaiser à Oakland. Puis, jusqu'en 1963 (où on le contraint à démissionner), il effectua de nombreuses sessions psychédéliques au Centre de recherches sur la personnalité de l'Université de Harvard. L'aventure psychédélique de Leary commença en 1960 lorsqu'il consomma pour la première fois les « champignons sacrés » au Mexique. Ceci le mena à rédiger différents ouvrages basés sur sa théorie selon laquelle l'évolution humaine positive n'est possible que grâce à l'expérience psychédélique. Tim Leary est décédé des suites d'un cancer de la prostate en 1996. Achetez ici


 

Hébergé par Overblog