Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

Publié le par massageplus
Publié dans : #Conscience plus

Spirit of Ma'at : « Ascension » — Volume 4, Décembre 2003
Monter l’échelle de l’ascension (9)
avec Joviel Straw
interviewé par Julia Griffin

Julia : Pourriez-vous me dire ce que « ascension » signifie pour vous ?
Joviel : Je crois que, éventuellement, nous quitterons cette planète pour ne jamais revenir dans une forme physique. Même maintenant, nous quittons ce plan quotidiennement chaque fois que nous nous permettons d’être entièrement dans le moment, sans jugement ni attache.
Mais l’ascension réfère aussi à un processus spécifique en trois volets. Il implique les choix cumulatifs que nous avons faits au cours de nos vies antérieures, le processus d’ascension quotidien dont j’ai parlé précédemment et — ce à quoi pensent les gens lorsque j’utilise ce terme — notre départ final de la Terre pour des dimensions supérieures de la réalité.
En 1997, un nouveau paradigme a été introduit par l’ouverture de portails. Depuis 1997, nous n’avons plus à quitter notre corps lorsque nous avons complété un niveau d’apprentissage dans l’ascension ou processus spirituel.
Non seulement pouvons-nous poursuivre notre évolution dans ce corps, mais nous pouvons aussi, au cours de la vie actuelle, vivre l’équivalent de plusieurs vies. Nous avons encore le choix de quitter notre corps et de revenir, tout comme nous pouvons opter pour une vie plus longue et ascensionner avec notre corps actuel. Nous n’avons pas à mourir physiquement.
Les humains n’avaient pas eu ce choix avant. L’opportunité de progresser n’a jamais été aussi claire. Cela avait toujours été « tu termines ton travail puis, tu t’en vas ». De plus, par le passé, nous avions créé la douleur et les maladies dégénératives comme façon d’abandonner notre corps sans avoir d’autre choix, nous fiant à la maladie pour exercer le choix pour nous — sans savoir que nous avions une décision à prendre.
En ce moment, plusieurs meurent de maladies nouvelles parce qu’ils n’ont pas pris de décision en faveur de l’ascension dans un corps physique.
Si une personne malade décide qu’elle veut guérir, alors la guérison est possible. En fait, elle pourrait simplement se lever de son lit et se mettre à marcher. Ce n’est pas impossible. Cela s’appelle un miracle et, effectivement, des miracles se produisent.
Julia : Si nous faisons l’expérience de l’ascension dans un corps physique, alors nos soins et attitudes envers ce corps sont très importants. Quelle importance devrions-nous accorder au soin de notre corps ?
Joviel : Prendre soin de notre corps est important, car si nous sommes en santé, nous sommes davantage en mesure de porter une attention plus grande au processus d’ascension. Il est difficile de se reconvertir dans de nouveaux niveaux de conscience lorsque le corps souffre, est obèse ou est déséquilibré. Il est difficile de faire quoi que ce soit dans de telles circonstances.
Lorsque notre corps est blessé, lorsqu’il prend du poids ou en perd, qu’il n’élimine pas correctement, que notre peau n’est pas claire ou que nos cheveux tombent, ce sont des indicateurs que nous ne sommes pas en bon état.
Nous pouvons créer ce que nous voulons. Alors, pourquoi ne pas créer un beau corps ? Pourquoi ne pas faire de l’exercice ou marcher et expérimenter la beauté avec laquelle le monde change ?
Nous pouvons modifier notre corps et élever notre taux vibratoire afin d’entrer en résonance avec les changements qui se produisent dans notre réalité. Pourquoi ne pas expérimenter tout ceci grâce à notre corps ?
Julia : Croyez-vous qu’il y ait un cadre temporel pour le processus d’ascension finale ?
Joviel : Je ne crois pas que ce sera l’an 2012. Je pense que c’est déjà commencé.
Mon information me dit qu’un portail a été ouvert en 2001 et que l’énergie qui arrive par ce portail a en fait, anéanti le cadre temporel pour l’ascension finale.
Un deuxième portail s’est ouvert en 2002 ; il nous a apporté une compréhension plus forte que nous sommes prêts à passer à la (aux) prochaine(s) dimension(s).
De plus, les dimensions ne sont pas telles que nous les avions perçues. En fait, en ce moment même, nous vivons toutes les dimensions simultanément. Nous sommes actuellement dans les dimensions Un, Deux, Trois et Quatre en même temps. Mais notre réalité ne traîne pas dans les dimensions inférieures, puisque nous en avons intégré l’énergie dans notre nature.
Le voile s’atténue de plus en plus alors que nous devenons conscients du Soi et de notre situation dans les royaumes du Soi et de l’Esprit. Nous sommes prêts à accueillir une plus grande connaissance, une plus grande compréhension.
Même au-delà de la 4e dimension, plusieurs d’entre nous ont commencé à voir dans la nature une vivacité de couleur et de forme qui indique que nous sommes en fait dans la 5e dimension.
Julia : Qu’est-ce qui se passe avec les gens qui ne font pas l’ascension ? Vont-ils mourir avec l’arrivée du nouveau monde ?
Joviel : Je pense qu’ils se trouveront simplement à un niveau différent en fonction de leur façon de voir la réalité, qui peut différer de la nôtre. Je crois qu’à mesure que nous délaisserons notre attachement à la réalité de la 3e dimension, nous cesserons simplement de voir les gens qui auront décidé de demeurer dans la 3e dimension.
Donc, une partie du processus d’ascension consiste à défaire nos liens avec notre façon de construire la réalité — les personnes et les lieux qui, selon nous, forment la réalité. Nous devons aussi défaire nos liens avec les « choses ». Pendant que nous avançons, nous apprenons à laisser aller nos attachements.
De plus, il importe de ne pas s’attarder à l’idée de ce qui arrivera lorsque nous passerons dans les dimensions supérieures. Il est facile de penser que tous nos problèmes seront résolus par le processus d’ascension vers une dimension supérieure, mais ce genre de pensée peut devenir une distraction.
C’est comme penser que si vous déménagez à Hawaï dans deux mois, tous vos problèmes seront résolus. Assurément, vous amènerez vos problèmes avec vous à Hawaï. De même, lorsque nous progressons dans les dimensions supérieures, toutes les distorsions de notre énergie nous accompagnent.
Contempler d’autres dimensions et le futur peut être une distraction. Nous sommes toujours attirés par ce que nous ne pouvons pas avoir,  jamais par le moment présent. Attendre nous détourne du présent — je réfère aux deux sens du mot. Un grand cadeau ne réside que dans le moment.
Chacun se sent excité lors d’un changement cosmique, comme la Concordance Harmonique , par exemple. Nous pensons « Maintenant ceci va arriver ! » ou « … cela va arriver ! ». Mais la vérité est toujours la même — ce n’est pas l’énergie qui importe, mais ce que nous faisons avec dans le moment.
L’herbe n’est jamais plus verte de l’autre côté. L’herbe est la plus verte lorsque nous vivons dans le présent. Être présent c’EST réaliser l’ascension.
Julia : Comment vivons-nous le processus d’apprentissage que tu as mentionné, alors que nous sommes incarnés ?
Joviel : Comme analogie pour l’ascension, considérons monter une échelle. Disons que la croissance spirituelle est l’échelle que nous montons chaque jour. Cette échelle comporte les barreaux de l’apprentissage et chaque barreau représente une dimension du savoir.
Lorsque nous avons maîtrisé ce qu’il y a à faire sur un palier, nous montons au palier suivant. Ceci peut prendre un temps plus long ou un temps plus court. Certains expérimentent et progressent rapidement d’un niveau à l’autre, alors que d’autres séjournent plus longtemps à un même niveau.

L’avancement aisé d’un niveau à l’autre commence à se produire lorsque nous cessons d’essayer de le faire, lorsque nous réalisons que l’ascension ne consiste pas à aller quelque part; elle consiste plutôt à développer notre spiritualité au cours de la présente incarnation.
Lorsque nous aurons complété le processus d’apprentissage, nous atteindrons le haut de l’échelle. C’est alors que nous regarderons vers le bas et que nous verrons les choses que nous avons accomplies sur cette échelle (dimension) et d’autres échelles (dimensions) que nous avons déjà montées.
Maintenant, il y a une autre échelle, une autre dimension.  Alors, nous continuons parce que nous voulons toujours rechercher la croissance et le développement spirituel.

Il y a aussi la « rechute », c’est lorsque nous montons l’échelle et que notre pied glisse d’un barreau ; nous nous trouvons suspendus par les mains. Pourtant, nous sommes encore sur la voie. Il nous suffit de nous remonter et réaliser que nous ne retombons jamais à la case départ. Nous allons toujours plus vers l’avant que nous ne régressons. Éventuellement, nous monterons — mais seulement au prochain barreau.
Julia : Vous avez parlé d’ascensionner à chaque jour. S’il vous plaît, pourriez-vous développer cette idée ?
Joviel : Oui. Il est possible de vivre ce processus d’ascension sur une base quotidienne, en faisant de chaque jour, aujourd’hui, le meilleur jour possible. En procédant ainsi, nous prenons la parole et nous passons aux actes dans le monde physique, d’une façon pacifique, aimante et compatissante. Nous ne voyons jamais les choses en termes de perte. Nous sommes joyeux.
Vécu de cette façon, chaque jour est parfait, un jour d’ascension. Un jour parfait, ainsi vécu, vous place sur un autre barreau de l’échelle.
Julia : Quelle est l’importance de notre connexion avec les anges, les bien aimés, au long du processus d’ascension ?  Je sais que les anges sont supposés être les forces de connexion entre notre moi et Dieu. Comment cette connexion fonctionne-t-elle dans le processus d’ascension ?
Joviel : Je sens qu’il importe, à ce moment-ci, de faire appel à la guidance de nos anges, nos bien aimés et enseignants intérieurs. Si nous ne demandons pas, nous ne recevrons peut-être pas la guidance dont nous avons besoin.
Si nous voulons progresser plus rapidement dans le processus d’ascension, par exemple, alors demander l’aide de nos anges constitue une façon de faire de ce désir un choix actif. Nous pouvons demander de la guidance à tout sujet. Nous pouvons demander de maintenir une vibration supérieure ou de corriger notre fréquence pour la santé ou la prospérité.
Pourquoi ne pas demander et faire confiance ? C’est une façon beaucoup plus facile de progresser dans l’ascension ; c’est beaucoup plus merveilleux que de s’y essayer tout seul.
Parler avec Dieu et les anges développe la confiance et la discipline.  Quant à moi,   je dois constamment me souvenir de faire appel à l’aide de mes anges, au lieu d’essayer de faire tout le travail moi-même.  De plus, je dois me souvenir d’être reconnaissant et de les remercier pour tout ce qu’ils font pour moi. Surtout,  je dois apprendre à faire confiance et à agir selon les messages  reçus.
Plusieurs personnes semblent être très intuitives ; ces mêmes personnes reçoivent de la guidance de leurs anges ou bien aimés, mais elles ne recherchent pas activement de l’aide et cela fait une différence. Nous ne voulons pas renier la présence des être supérieurs dans nos affaires, ni notre besoin de puiser à leur présence.
Des milliers d’anges attendent que nous leur demandions assistance. Pourquoi ne pas leur demander ? C’est beaucoup plus facile ; tout se passe plus en douceur dans la vie lorsque nous le faisons.
Julia : Alors que nous avançons dans le processus d’ascension, devrions-nous être conscients de modifications dans nos attitudes ou émotions ?
Joviel : Nous devons maîtriser notre colère et nous devons surveiller nos pensées. Tant que nous n’aurons pas contrôlé notre colère ou nos paroles étourdies, nous n’ascensionnerons pas. Il nous faudra plus de temps pour quitter si nous ne sommes pas dans notre savoir divin ou si nous posons des actes qui ne procèdent pas de l’amour.
Nous devons aussi éviter de juger, une ancienne habitude de penser qui dicte que les choses sont bonnes ou mauvaises. Chaque fois que nous sommes portés vers le jugement, nous sommes éloignés du présent vers le passé. Nous ne pouvons pas porter de jugement sur un individu ou objet comme étant bon ou mauvais, sans ce mouvement mental ou émotionnel hors du présent.

Le jugement est une forme d’attachement dérivé de nos expériences passées ; nous devons nous tenir loin de toute forme d’attachement. Il nous est impossible d’être centrés lorsque nous portons un jugement.

De plus, même si le jugement était un procédé valide, nous n’aurions jamais assez d’information pour le porter. Par exemple, il est futile de juger quelqu’un en se limitant à sa vie actuelle donc, nous ne pouvons pas avoir tout le tableau. Comment savoir ce que cet individu est censé apprendre en cette vie ? Selon notre compréhension divine, il ne peut tout simplement y avoir de jugement.

Et je ne pense pas non plus, que nous soyons jugés par une puissance supérieure. Je crois que nous avons toujours raison, quels que soient nos choix.
Julia : Quel est le but ultime de l’ascension ?
Joviel : À un certain point, je crois que nous ascensionnerons au-delà de ce royaume et dans l’univers, dans le Cosmos. Nous ne serons plus sur la planète Terre. Je crois que c’est le but ultime — le véritable « retour à la maison ».
Mais je ne pense pas qu’il soit censé de nous centrer sur notre départ de la Terre en ce moment. Nous ne pouvons pas saisir ce niveau d’être. C’est trop au-delà de notre compréhension. Tant que nous serons dans la forme (incarné), je pense que nous serons sur cette Terre.

Joviel Straw est conseiller spirituel, Maître Reiki, animateur licencié et certifié Fleur de Vie ; il tient des ateliers partout où il est demandé ; il est aussi ministre ordonné dans le ministère du Cercle des Anges. Il a enseigné divers aspects de la métaphysique au cours des vingt dernières années ; ceci inclut des thèmes comme la prospérité, les relations et la gestion du stress par la méditation.  Il est aussi ancré dans la tradition Huna ; il a développé des programmes et enseigné des cours de Huna. Joviel est retraité de la United States Air Force ; il y était Agent spécial au Bureau des Enquêtes spéciales.L’itinéraire spirituel de Joviel est consacré à la paix intérieure et à la croissance spirituelle. Il pratique la méditation Mer-Ka-Ba depuis 1996.

Il est possible de le contacter par courriel à : Joviel@hemc.net.

Texte traduit en français par Hervé Daoust

Reprinted with Permission by Drunvalo Melchizedek http://www.drunvalo.net http://www.onelotus.net  and LLC Spirit of Ma'at http://www.spiritofmaat.com   to be used at the end of the article

Commenter cet article

henri-michel 24/07/2011 00:37


Bonjour, je souhaite vous contacter en privé au sujet de votre article sur le glutathion...à bientôt


massageplus 24/07/2011 01:37



et oui! a bientot!



L`infini puissance du coeur (DVD & Livre)

Superfood maya

Encouragez les artisans mayas, incas et aztèques du Guatemala :  www.store.mayanmajix.com/?click=1040

---------------------------------------------------------------------------------

 

À PROPOS DU FILM

Le réalisateur du film ‘LE SECRET’ nous offre ce film unique qui transforme notre vision de la vie grâce à l’extraordinaire puissance du cœur.

Avec des icônes actuelles, véritables sources d’inspiration comme Paulo Coelho, Maya Angelou, Deepak Chopra, Isabel Allende et Eckhart Tolle, ce film – comme le livre du même nom – apporte la preuve fascinante que notre cœur est bien plus qu’un simple organe… et qu'il peut réellement transformer notre regard sur l’argent, la santé, les relations ou le succès.

Ce film est une expérience qui va vous faire découvrir… et redécouvrir… ce trésor dans votre poitrine.

Articles récents

L'expérience psychédélique (Meilleur vendeur)

L'expérience psychédélique

 

L'expérience psychédélique

L'expérience psychédélique est un manuel basé sur Le Livre des Morts Tibétain. Comme son titre le suggère, il est une invitation au voyage... psychédélique. Leary, Metzner et Alpert nous dévoilent ainsi les meilleures recettes pour franchir les espaces illimités de la conscience et pour en ramener la sagesse.
Cette édition présente la traduction française de l’œuvre par Frédéric Streicher.

Timothy Leary (1920-1996) obtint un Ph.D en psychologie clinique à la Berkeley University, et travailla également en tant que directeur de recherches psychologiques à l'hôpital Kaiser à Oakland. Puis, jusqu'en 1963 (où on le contraint à démissionner), il effectua de nombreuses sessions psychédéliques au Centre de recherches sur la personnalité de l'Université de Harvard. L'aventure psychédélique de Leary commença en 1960 lorsqu'il consomma pour la première fois les « champignons sacrés » au Mexique. Ceci le mena à rédiger différents ouvrages basés sur sa théorie selon laquelle l'évolution humaine positive n'est possible que grâce à l'expérience psychédélique. Tim Leary est décédé des suites d'un cancer de la prostate en 1996. Achetez ici


 

Hébergé par Overblog