Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

En ce début de siècle, une nouvelle conscience humaine se manifeste. Des individus, bien informés en ce qui a trait à notre évolution planétaire et à la conscience collective humaine ou à la mentalité du plus grand nombre de gens, prédisent un changement à la grandeur de la planète, dès la première moitié du vingt-et-unième siècle. Ce changement est intimement lié à l’impact de tout individu sur son environnement immédiat et sur la terre toute entière. La vie spirituelle sera en pleine effervescence après le premier quart du vingt-et-unième siècle. Cependant, pour s’adapter aux changements, il revient à chacun de nous de préparer le terrain, en vue de diminuer l’impact négatif de la transition entre les croyances de notre ère et celles de la nouvelle ère qui commence. Les anciens concepts feront place à des nouveaux, mais il reste que nous devrons laisser loin derrière ce qui est accepté comme évident dans la société actuelle.

Une grande force est déployée en ce moment sur la Terre. Une énergie toute neuve, qui vise à éveiller la nouvelle conscience des

gens, est en train de faire son chemin dans le coeur des humains. En effet, si nous voulons relever le défi de la santé et de la survie humaine, nous parviendrons à une étape primordiale dans notre évolution spirituelle.

Les compagnies ordinaires n’ont qu’un seul objectif, à tout prix, elles ne cherchent que le profit au détriment de la Terre. En conséquence, elles n’ont aucune morale, ni sociale, ni écologique, comme celles qui font 100 millions $ de profit et ont des paradis fiscaux qui se chiffrent par milliards. En revanche, les compagnies qui commercialisent leurs produits au moyen d’un réseau de collaborateurs ont d’abord des préoccupations humanitaires et écologiques. Il existe actuellement un grand nombre de compagnies commerciales qui font des affaires par contact direct avec des gens. Par exemple, ce sont Shaklee, Quixtar (anciennement appelée Amway) ou Mélaleuca. Il importe que toutes les populations développent une conscience collective pénétrante pour sauver la planète. Cependant, le développement d’une conscience collective dépend d’une modification psychologique et des habitudes de vie des gens, ce qui suppose un changement de mentalité.

C’est pourquoi les Hommes de la Terre, les multinationales pollueuses et exploiteuses du tiers-monde doivent, le plus tôt possible, changer leur façon mercantile d’agir . Dans le monde, environ 37 000 multinationales possèdent le tiers de l’avoir privé de la planète. D’où un chiffre d’affaires de 5.5 trillions $ soit 5 millions de milliards $, malgré le fait qu’elles doivent tenir compte de 500 législations nationales ou d’États différents. Heureusement, de plus en plus de compagnies, un faible pourcentage, cependant, ont les préoccupations majeures suivantes: la santé et l’environnement. En ce qui concerne les compagnies qui fonctionnent par l’intermédiaire d’un réseau de collaborateurs, les exigences sont toutefois moins grandes. C’est pourquoi le marketing de réseaux est le moyen par excellence pour faire des affaires aujourd’hui. D’aucuns prétendent qu’il deviendra l’avenir de toutes les personnes désireuses d’atteindre l’indépendance financière. Cependant, leurs propriétaires doivent tenir compte, dans leurs politiques, des données écologiques et respecter l’environnement. Il est plus acceptable d’augmenter ses revenus en toute quiétude, lorsque les produits que l’on vend sont écologiques.

Actuellement, tous ceux et celles qui font du marketing, par l’intermédiaire d’un réseau de collaborateurs de réseaux,vendent des produits écologiques. Ils établissent un réseau de relation (parents, famille, amis, relations de travail ou contacts à froid) à temps partiel, selon leur convenance ou à temps plein, s’ils le désirent vraiment, lorsque leurs revenus triplent le salaire de leur emploi, pour ceux et celles qui en possèdent un. Les gens ordinaires, les professionnels et les personnes de tous les milieux et de toutes les nationalités y sont attirés, en raison du principe de levier de ce genre de commerce légitime. L’action régulière et constante, que ce soit dix ou vingt heures par semaine, est suffisante pour avoir des revenus intéressants à long terme, disons après six ou dix mois. Petit à petit, les affaires continuent à progresser, créant l’effet de boule de neige, car, dans le réseau, d’autres personnes sont déterminées à faire comme eux, pendant que d’autres (les consommateurs) recherchent toujours les produits et les services les moins chers. Il y a de la place pour tout le monde dans ce genre de commercialisation par réseaux. Tout dépend des rêves et des aspirations de ceux qui s’y adonnent.

Voici ce qu’est le principe du levier

Ce principe, peut, si on le présente grossièrement, se résumer à dire que plus vous recrutez de personnes, qui acceptent de vendre votre produit à d’autres personnes qui acceptent, elles aussi, de procéder de la même façon, plus vous vous enrichissez.

Supposons, qu’à titre individuel, vous achetez jusqu’à 100 $ d’un produit par mois, ce qui semble, selon le produit, être bien peu d’argent, compte tenu du total des dépenses qu’un salarié à revenus moyen peut faire dans un mois. Il est certain que vous n’êtes pas seul dans cette situation.

C’est pourquoi, si un jour, vous décidez de vendre ce produit à ceux qui s’y intéressent autant que vous et qui acceptent, à leur tour, de recruter d’autres acheteurs éventuels, dans les mêmes conditions, vous aurez formé un réseau qui servira de levier pour vos affaires comme pour celles des personnes qui collaborent avec vous. Voici un exemple plus précis: Si vous recrutez six personnes qui, elles, recrutent, à leur tour, six autres personnes, qui recrutent six autres personnes, etc., au bout d’un an, vous aurez accumulé, à temps partiel, un revenu de près de 100 000 $ et vous superviserez un réseau de près de 1 000 collaborateurs qui vendront, chacun, jusqu’à 100 $ par mois. Voilà le principe du levier. C’est un principe basé sur l’entraide et la coopération que je désignerais comme de la collaboration altruiste.

La répartition des bénéfices

Si je vous demandais: <<Selon vous, qui participe aux bénéfices d’un commerce traditionnel?>> Vous me répondriez probablement sans hésitation: <<Le propriétaire du commerce.>> Or, dans le cas des produits de beauté, la réponse devrait être: le propriétaire de l’usine, le transporteur, le propriétaire de l’entrepôt et du magasin. En effet, les bénéfices sont souvent partagés avec quelqu’un d’autre, à savoir le propriétaire du bureau des ventes ou un agent exclusif des ventes qui s’occupe des débouchés pour un produit donné. Tous ces profits bruts sont la première composante du prix de vente d’une crème, d’un rouge à lèvres ou d’une savonnette achetés en magasin. La seconde composante est le coût de distribution des produits. Celui-ci comprend les frais d’entreposage, le salaire des employés, le loyer, la dépréciation, les articles invendus, le vol, avec en tête de liste, le coût de la publicité. Ces deux composantes, c’est ce qu’on appelle les frais généraux.

Si le responsable d’un commerce élimine la majorité des liens de la chaîne de distribution, il réduit ses coûts au minimum. C’est ce qui se produit avec le marketing par réseaux. Il est évidemment impossible d’éliminer tous les coûts. On ne peut se passer ni du transport, ni de l’entreposage dans différents centres de distribution régionaux, ni d’un minimum de frais d’administration. Toutefois, en éliminant les intermédiaires, les propriétaires de ces commerces vont économiser environ 60% à 70% du prix de vente du produit. Les distributeurs prennent sous leur responsabilité d’acheter et de faire la démonstration des produits, d’en faire la publicité, de vendre et de recruter d’autres distributeurs dans le réseau qu’ils ont créé. C’est

ainsi qu’ils participent à faire économiser de l’argent conformément aux règlements établis par la société.

Une partie des bénéfices du distributeur est incluse dans le prix des produits qu’il achète de cette entreprise. Ce prix est inférieur de 20% à 30% du prix de vente proposé. Donc, une des composantes de son revenu est l’épargne (lorsqu’il achète le produit pour son usage personnel) ou le profit de la revente.

La deuxième composante du bénéfice du distributeur, et peut-être la plus importante, est la prime sur le chiffre d’affaires dans chaque réseau. Cette prime se calcule non seulement sur son propre chiffre d’affaires, mais aussi sur celui du réseau qu’il a créé. Ce réseau est formé d’autres distributeurs, qui fonctionnent selon le même code légal de déontologie et qui sont partenaires entre eux.

Chaque distributeur représente un commerce indépendant et autonome. Dans le marketing de réseaux, il n’y a ni surveillant, ni employé, ni gérant pour vous encadrer. Vous êtes votre propre patron. Chaque membre du réseau bénéficie des mêmes avantages: un siège social avec ses produits, son plan de marketing, son système de soutien, d’éducation et de sécurité. Les membres commencent tous au même niveau. Ce qui ne requiert ni investissement, ni expérience, ni connaissances particulières. Chacun a donc les mêmes chances de gagner autant d’argent qu’il en est capable. Les revenus générés par le marketing de réseaux (MMN*) sont sans limites, tout autant que le territoire ou les heures de travail. Ce sont les distributeurs eux-mêmes qui établissent leurs limites. En plus des deux sources de revenus mentionnées pour les distributeurs, il existe d’autres primes et récompenses. Chaque société les établit à l’intérieur de son système particulier.**

**(Janusz Szajna, “Le marketing de réseaux”, un mode de vie, éditions Un monde différent, 1998, 168p.)

L’entreprise idéale

Une entreprise commerciale de réseaux est l’entreprise idéale parce qu’elle permet de s’enrichir, petit à petit, sans trop se préoccuper de certaines tâches majeures qui sont la responsabilité du siège social. C’est simple comme bonjour, mais simple n’a jamais été synonyme de facile. Toutefois, à bien y penser, les choses faciles ont-elles vraiment de la valeur? Non! n’est-ce pas?

D’abord, il faut s’entendre sur la définition du commerce idéal. Voici les onze critères que j’utiliserai pour définir clairement ce genre de commerce. Vous pourrez vous servir de cette liste pour évaluer votre profession ou l’entreprise dans laquelle vous travaillez actuellement. Vous pourrez l’utiliser comme base de référence pour comparer deux genres de commerce.

  1. L’entreprise idéale dessert non seulement son quartier, sa ville, mais le monde entier. En d’autres termes, elle dispose d’un marché énorme.

2. Le produit de l’entreprise idéale jouit d’une demande constante, car il répond à un besoin quotidien et nécessaire et se vend, peu importe le prix.

3. L”entreprise idéale exige une main d’oeuvre réduite au minimum.

4. L’entreprise idéale vend un produit qui répond à un besoin continu. Il ne s’agit donc pas d’un produit suscitant un engouement passager, pour lequel il existe des substituts ou duquel nous pouvons même nous passer.

5. L’entreprise idéale compte très peu de frais généraux: ses besoins en immeubles, en électricité, en publicité ou en frais juridiques sont limités.

6. L’entreprise idéale fabrique un produit difficile à imiter ou à reproduire. Le produit est original (comme une publication); il exige un savoir-faire bien particulier. Aussi, il est protégé en vertu des droits d’auteur, d’un brevet ou d’une garantie sans condition.

7. L’entreprise idéale ne paralyse pas votre capital dans des biens d’équipement exagérés.

8. L’entreprise idéale transige au comptant: ses fonds ne sont pas immobilisés en raison de longs délais de crédit.

9. L’entreprise idéale est à peu près exempte de toute forme de réglementation gouvernementale ou autre.

10. L’entreprise idéale peut facilement être implantée un peu partout.

11. L’entreprise idéale est celle dans laquelle on déploie toute son énergie intellectuelle (et souvent même émotive).* Voici deux faits que l’on rencontre souvent. D’abord, expliquer l’entreprise idéale à un être borné sans but dans la vie, sans rêve à réaliser, parce qu’il peut être répulsif à toute idée nouvelle. Ensuite, intéresser quelqu’un à la possibilité d’atteindre ses objectifs dans la vie, (dettes de carte de crédit, paiement d’auto, paiement d’hypothèque, emploi) et de s’émerveiller des résultats surprenants et constructifs de certains bâtisseurs d’entreprises de votre réseau. Il y a de la place pour tous.

*(André Blanchard “Votre liberté financière”, grâce au marketing par réseaux, éditions Un monde différent, 1996, 135p.).

Comment s’enrichir rapidement!

Selon monsieur Szajna, voici comment on peut gagner 75,000$ par an, en ne travaillant que trois à quatre heures par semaine. Plusieurs distributeurs de réseaux gagnent plus de 75,000$ par mois ou par semaine. Et ce n’est pas en travaillant trois à quatre heures par semaine qu’ils en sont arrivés là. Une personne qui vous promettrait un tel revenu, simplement en s’inscrivant dans ce commerce et en y jetant un coup d’oeil de temps en temps, n’est certainement pas digne de confiance. Le marketing de réseaux est un vrai commerce, et vous devez travailler pour le faire progresser. Plusieurs années d’efforts sérieux dans le développement de votre réseau vous donneront les résultats décrits plus haut. C’est impensable au début. Un distributeur, qui investit peu de temps dans son affaire, récolte peu également.

On nous annonce que 50% à 65% des biens et services seront bientôt distribués par des compagnies de commercialisation par réseaux en ce XXIe siècle. Alors joignez-vous à une entreprise de réseaux, la mienne ou celle d’un autre, et restez-y fidèle. C’est le meilleur moyen d’augmenter vos revenus et de créer de l’emploi dans votre région, votre pays, parce que tous ceux et celles qui font partie de votre réseau sont des travailleurs autonomes. À ce titre, ils bénéficient de crédits d’impôts comme toute entreprise. Vous pouvez même envisager la mondialisation de votre réseau écologique dans plus de 50 pays, d’ici 10 ans.

Pourquoi s’engager?

Il faut penser et agir écologiquement. Il faut penser “vert”.

Puisqu’on ne peut plus se fier uniquement à nos gouvernements pour créer de l’emploi, nous devons savoir comment faire. À ce sujet, il existe une abondance de renseignements dans les bibliothèques. Ne faites pas que rêver à votre entreprise, fondez-la. Ne laissez pas le hasard décider comme s’il s’agissait d’une loterie. Dans les jeux de hasard, on a une chance sur 55 millions de remporter le gros lot. C’est insensé. Pourquoi le gouvernement place-t-il les machines à sous dans des quartiers défavorisés? C’est parce que ce sont les pauvres des quartiers défavorisés qui sont les plus intéressés à jouer à ces jeux. C’est aussi, parce qu’ils espèrent améliorer leurs sorts, mais ils deviennent des joueurs pathologiques. Ils mordent donc facilement à l’hameçon du jeu. Les personnes âgées ne font pas exception à cet engouement pour ces machines à sous. En effet, pour se sortir de la misère, des machines à sous sont pour eux un moyen facile et efficace. Malheureusement, ils se leurrent et deviennent rapidement des joueurs compulsifs et maladifs. La solution rationnelle est la commercialisation par réseaux! Le marketing de réseaux est une solution financière moderne et facilement réalisable à qui s’en donne la peine. Grande sera votre joie, et vous éprouverez beaucoup de satisfaction, j’en suis convaincu, si vous en y jetez les bases. Les célibataires comme les familles monoparentales ou reconstituées, toujours en nombre croissant, sont très souvent attirés par cette forme d’entreprise, principalement pour arrondir les fins de mois, et surtout parce qu’elles permettent de recevoir des revenus supplémentaires. Ce qui est sécurisant. D’autres s’y intéressent pour acquérir plus de temps libre avec la famille et pour profiter plus de la vie et de leur liberté.

Commenter cet article

L`infini puissance du coeur (DVD & Livre)

Superfood maya

Encouragez les artisans mayas, incas et aztèques du Guatemala :  www.store.mayanmajix.com/?click=1040

---------------------------------------------------------------------------------

 

À PROPOS DU FILM

Le réalisateur du film ‘LE SECRET’ nous offre ce film unique qui transforme notre vision de la vie grâce à l’extraordinaire puissance du cœur.

Avec des icônes actuelles, véritables sources d’inspiration comme Paulo Coelho, Maya Angelou, Deepak Chopra, Isabel Allende et Eckhart Tolle, ce film – comme le livre du même nom – apporte la preuve fascinante que notre cœur est bien plus qu’un simple organe… et qu'il peut réellement transformer notre regard sur l’argent, la santé, les relations ou le succès.

Ce film est une expérience qui va vous faire découvrir… et redécouvrir… ce trésor dans votre poitrine.

Articles récents

L'expérience psychédélique (Meilleur vendeur)

L'expérience psychédélique

 

L'expérience psychédélique

L'expérience psychédélique est un manuel basé sur Le Livre des Morts Tibétain. Comme son titre le suggère, il est une invitation au voyage... psychédélique. Leary, Metzner et Alpert nous dévoilent ainsi les meilleures recettes pour franchir les espaces illimités de la conscience et pour en ramener la sagesse.
Cette édition présente la traduction française de l’œuvre par Frédéric Streicher.

Timothy Leary (1920-1996) obtint un Ph.D en psychologie clinique à la Berkeley University, et travailla également en tant que directeur de recherches psychologiques à l'hôpital Kaiser à Oakland. Puis, jusqu'en 1963 (où on le contraint à démissionner), il effectua de nombreuses sessions psychédéliques au Centre de recherches sur la personnalité de l'Université de Harvard. L'aventure psychédélique de Leary commença en 1960 lorsqu'il consomma pour la première fois les « champignons sacrés » au Mexique. Ceci le mena à rédiger différents ouvrages basés sur sa théorie selon laquelle l'évolution humaine positive n'est possible que grâce à l'expérience psychédélique. Tim Leary est décédé des suites d'un cancer de la prostate en 1996. Achetez ici


 

Hébergé par Overblog